Actualité Articles Education Penser l'Afrique Sécurité

Burkina : 60 jeunes de la société civile outillés par l’ONU sur la paix et la sécurité

Le Département des affaires Economiques et Sociales des Nations Unies (UNDESA) a tenue un atelier régional de formation et de renforcement des capacités des jeunes à Bobo-Dioulasso du 1er au 2 août 2018. Cet atelier qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet “Jeunesse, Paix et Sécurité dans le cadre du développement durable en Afrique “, a regroupé soixante (60) jeunes issus des organisations de la société civile de la région des Cascades ; des Hauts Bassins ; du Sud-ouest, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest.

Soixante (60) jeunes issus des organisations de la société civile de la région des Cascades ; des Hauts Bassins ; du Sud-ouest, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest, ont pris part à cet atelier de formation et de renforcement des capacités à travers le projet “Jeunesse, Paix et Sécurité dans le cadre du développement durable en Afrique “.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a connu la présence de Pierre Antoine ARCHANGE, Représentant la Coordonnatrice résidente du Système des Nations-Unies au Burkina Faso, d’Alcinda HONWANA, représentante du Département des affaires Economiques et Sociales des Nations Unies (UNDESA), d’Argentina PICCIN, Représentante du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) en Côte d’Ivoire et de Boureima NABALOUM, Représentant du Secrétaire Général du Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle qui a officiellement ouvert cet atelier de formation. Ces autorités présentes à l’atelier ont respectivement, dans leurs différentes interventions, “démontré la place indéniable de la jeunesse dans la consolidation d’une paix durable”. 

Ainsi, Pierre Antoine ARCHANGE, dans son allocution, a indiqué que “la paix et la sécurité sont des prérequis pour impulser un développement intégral au Burkina Faso” car, pense-t-il que “la jeunesse est la première victime de l’absence de Paix”. Il a aussi rappelé la place de choix que l’ONU accorde à la jeunesse.

Alcinda HONWANA dans son intervention a présenté les objectifs de l’UNDESA dont la mission est de développer et soutenir les actions sociales pour promouvoir un développement économique et social durable et a invité les jeunes à se former et s’engager pour impulser le changement désiré.

L’intervention d’Argentina PICCIN, a porté sur la place de l’UNFPA dans le développement, notamment son rôle de sensibilisation et de formation sur le dividende démographique.

Quant à Boureima NABALOUM, intervenant au nom du Secrétaire Général du Ministère de la jeunesse, a remercié le système des nations unies pour ses actions de formation et de renforcement de capacités au profit de la jeunesse burkinabè. Il a aussi invité les jeunes à “ne pas tomber dans la crise de valeurs que le Faso traverse depuis quelques années”. La cérémonie d’ouverture a trouvé son épilogue par une photo de famille avec l’ensemble des participants.

Bindre Roger DAYAMBA
IVONNE BOURGOU

Envoyés spéciaux 

infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

INFOWAKAT

Mali: l’armée française tue une femme pendant une poursuite

INFOWAKAT

Guinée : Des Burkinabè mis en accusation dans l’exploitation d’une mine

INFOWAKAT

Réligion/ Maouloud: 100 ans de célébration à Ramatoulaye !

REDACTION

Sécurité : Le Mali va négocier avec les chefs terroristes AG Ghaly et Kouffa

INFOWAKAT

Coopération Burkina Faso/Togo : le président du Faso à Lomé

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR