A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat Société

Burkina : Adolphe Kaboré le créateur du « tricycle laboureur » parle !

Au Burkina Faso, l’agriculture se pratique toujours de façon archaïque dans certaines régions, du fait du manque de matériel adéquat pour les travaux champêtres, mais aussi en raison de la cherté de certains matériaux. Dans une volonté de pallier ces difficultés et d’apporter sa part de contribution à l’avancée de l’agriculture au Burkina et la facilitation des travaux des agriculteurs, un Ouagavillois met au point un engin mixte : un « tricycle laboureur ».

Adolphe Kaboré dit « Bangre-Naaba » ; il est l’inventeur du taxi moto laboureur. En effet agriculteur par le passé ce dernier affirme avoir vu les différentes difficultés qui se posent quand il s’agit de travailler la terre sur une grande surface. Nanti d’autre capacité et connaissance en mécanique, spécialement les tricycles, la trouvaille est vite faite. « J’ai conçu ça pour aider les agriculteurs à faciliter l’agriculture parce que beaucoup n’aiment pas l’agriculture à cause des difficultés qu’ils rencontrent. Mais avec ça, c’est un premier pas qui va faciliter le travail. J’étais agriculteur à Bobo arrivé ici [ndlr : Ouagadougou], j’ai constaté que les gens sont entrain de souffrir. Comme je suis mécanicien, j’entretiens les taxi moto, je connais leur puissance et j’ai décidé de faire des essais pour voir.» s’est-il expliqué.

Adolphe Kaboré dit Bangre naba

« Bangre-Naaba » précise de même qu’il s’agit d’une création mixte qui permet aux agriculteurs de labourer les champs dans un premier temps, mais aussi de transporter les productions dans le même tricycle ; Une version deux en un. De l’utilisation, ce dernier explique que les vidanges en des temps précis sont primordiales pour garder le moteur toujours performant. La consommation de l’engin en terme de carburant est de même réduite selon le concepteur. « Avec deux ou trois litre d’essence, on peut un hectare, en trois heures aussi. Pour une journée, il faut dire que trois à quatre hectares, on peut le terminer. Au moment de cultiver, il faut utiliser le système de crabotage » a-t-il précisé en affirmant avoir déjà réalisé les tests.

Une invention d’une valeur de plus d’un million !

L’invention de Adolphe Kaboré s’acquiert assez aisément avec la somme de 1 500 000 FCFA, un prix qui selon lui est assez raisonnable vu les avantages que l’engin procure. « La moto d’abord fait 1 100 000F ; le reste c’est avec 400 000F que l’on peut faire tout cela. Le tout reviens à 1 500 000 FCFA ». A-t-il dit.

Fière de son invention, dont il est sûr du bien fondé, « Bangre-Naaba » invite tout les agriculteurs à se procurer ledit engin pour plus de rentabilité.

Alex SOME
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

INFOWAKAT

La Russie dénonce la politique « coloniale » de la France au Mali

INFOWAKAT

Pénurie de carburant à l’est : La police municipale met en garde contre la hausse des prix

INFOWAKAT

Mali : Les autorités de la transition ferment les frontières au contingent sénégalais

INFOWAKAT

Burkina : Plus d’une centaine de terroristes neutralisés en un mois

INFOWAKAT

Madjoari : 11 soldats tombés et une quinzaine de terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR