A LA UNE Burkina Entreprenariat Technologie

Burkina : fini les « cailloux sur les dossiers » au ministère du commerce

Le ministère du commerce et de l’artisanat a lancé ce 17 décembre 2019 le portail d’entrée au Burkina (PEB). Le PEB est une plateforme digitale mise au point par des ingénieurs Burkinabè dont l’objectif est permettre aux opérateurs économiques de savoir dans quel secteur investir et faire en ligne des soumissions ou des demande de documents.

PEB est la platerforme « qui révolutionne » le monde des affaires au Burkina Faso, déclare Harouna KAboré, ministre de l’économie lors de la présentation du site.

Le portail se veut un site de conseil et d’intelligence économique à l’attention des potentiels investisseurs au Burkina. On peut désormais, en fonction des informations données par secteurs d’activités sur le PEB, savoir dans quel secteur rentable investir.

Le site est doté d’une intelligence artificielle qui fera le « travail de 10 personnes » dans le traitement, la classification et l’interprétation des données qui seront enregistrées au fil du temps. Cela évitera que chaque fin d’année on aille faire des ateliers dans hors de Ouagadougou pour présenter des statistiques.

Informations sur le secteur des mines et carrières

A la longue, on pourra même « en croisant les données, alerter le ministère de la santé sur des risque de diabète dans la population si on se rend compte qu’il y a beaucoup d’importations de sucre » explique le ministre du commerce.

Le PEB c’est aussi une économie de temps et d’argent pour les opérateurs économiques. Désormais l’autorisation spéciale d’importer, le certificat d’origine des marchandises, la déclaration préalable d’importation, la carte professionnelle de commerçant, etc sont mis à disposition en ligne, avec la possibilité de suivre à toutes les étapes, l’état d’avancement des demandes opérées par les usager. Ce qui va « réduire les cailloux qui sont déposés sur les dossiers » ajoute le ministre.

En matière de sécurité, même si la base de l’infrastructure est en open source, c’est à dire, sans licence (donc économique), il n’y a pas à s’en faire, rassure Jérôme Lankoandé, PDG de l’entreprise qui a réalisé la plateforme.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net 

ARTICLES SIMILAIRES

 Burkina/Industrie : Renforcer la capacité de production des PME et PMI en produits pharmaceutiques

Jordan MEDA

COVID19 : le confinement des cités universitaires plutôt bien accueilli

Jordan MEDA

Covid19 : L’opération de désinfection des marchés et yaars lancée

Jordan MEDA

Covid19 : le ministre de l’éducation a vaincu la maladie

INFOWAKAT

Affaire IUTS : 14 syndicats de l’éducation suspendent leur mot d’ordre de grève

INFOWAKAT

Coronavirus au Burkina : L’évolution de la situation au jour le jour

Jordan MEDA

1 commentaire

Avatar
SAWADOGO 18 décembre 2019 at 9 h 11 min

Harouna KABORE est Ministre du Commerce.

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR