A LA UNE Actualité Burkina Société

Burkina : Gouvernement et syndicats s’accordent sur des recommandations

Le Premier ministre Albert Ouédraogo a échangé, ce vendredi 12 Août 2022, avec les partenaires sociaux des organisations syndicales des ministères en charges des Finances, des Affaires étrangères et du Commerce. Ce cadre de dialogue et de concertations entre les deux parties a été une aubaine de se pencher sur les préoccupations des travailleurs des ministères concernés.

Le gouvernement et les organisations syndicales ont renoué le fil des échanges. La rencontre entre les deux acteurs porte autour d’un certain nombre de préoccupation qui constitue des questions de divergences entre les trois organisations syndicales. « Nous avons échangé sur des problématiques communes partagées sur les préoccupations posées par les syndicats notamment sur les questions de nomination du personnel dans les missions diplomatiques et consulaires », a expliqué le ministre en charge du commerce, Abdoulaye Tall, au sortir de l’entrevue.

Conformément au vertu du dialogue prôné par les partenaires sociaux et par le gouvernement, il a souligné que la rencontre leur a permis de trouver une parade aux différentes préoccupations. « Nous nous sommes accordés sur la nécessité de conduire une certaine réforme pour prendre en compte les préoccupations qui ont été soulevées pour plus d’efficacité. Et de rappeler que les compatriotes qui sont envoyés dans les missions diplomatiques et consulaires, sont en mission pour l’intérêt du peuple Burkinabè et de notre pays » a-t-il fait savoir.

Tout en saluant l’esprit du dialogue qui a prévalu, le ministre a annoncé que des actions seront menées pour viser la perfection liée au processus.

Selon le porte-parole des trois syndicats, Arthime N. Kambiré par ailleurs secrétaire général du syndicat national des agents du ministère de l’industrie du commerce et de l’artisanat (SYNAMICA), les autorités ont pris un certain nombre d’engagement en vue de trouver des solutions aux préoccupations, question d’apaiser le climat social dans les trois départements ministériels.

Ainsi, des points de recommandation ont été trouvés entre les deux parties. Il s’agit de la relecture du décret portant classification et organisation type des missions diplomatiques et consulats généraux du Burkina Faso à l’étranger pour corriger un certain nombre d’insuffisances ; d’élaboration du code spécifique d’éthique et de déontologie. Il est aussi question qu’avant d’envoyer tout agent dans une ambassade, qu’il soit soumis à une enquête de moralité.

« Nous attendons dans les jours à venir que les propositions qui ont été formulées à l’endroit des partenaires sociaux soient effectivement mis en œuvre. C’est la mise en œuvre de ces propositions qui va permettre d’avoir un climat apaisé », a insisté M. Kambiré. La partie syndicale avait dénoncé la nomination de complaisance dans les Ambassades ou des nominations d’agents qui ne répondent pas forcement au profil demandé pour occuper des postes.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Transition au Burkina : les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges avec le Capitaine Ibrahim TRAORÉ

INFOWAKAT

Centre-nord : Au moins 05 morts dans une attaque au Namentenga

INFOWAKAT

Burkina : L’armée recrute 3 000 militaires de rang

INFOWAKAT

Communiqué relatif à la suspension des activités des Organisations de la société civile (OSC)

INFOWAKAT

Sahel : Djibo reçoit un premier ravitaillement en vivres

INFOWAKAT

Mali : crash d’un avion de combat à Gao

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR