A LA UNE Actualité Burkina Buzz de la semaine Sécurité

Burkina : mobilisation des militaires de réserve, les FDS radiés feront-ils aussi l’affaire ?

Le lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba a lancé le 10 mars 2022, pour les besoins de la Nation, un ordre de mobilisation des anciens militaires au titre de la réserve pendant la période allant du 10 au 18 mars 2022. Pourtant, d’aucuns estiment qu’il est bon de faire appel aux FDS radiés suite à la mutinerie de 2011.

Le président du Faso a signé un décret portant mobilisation des militaires de réserve. Cette mobilisation concerne les militaires des catégories sous-officiers et militaires du rang admis à la retraite au cours des années 2019, 2020 et 2021. Cette démarche du Président de la transition Burkinabè, dans la lutte contre l’insécurité au pays, est jugée salutaire. Cela veut probablement dire qu’il y a insuffisance de soldats en termes numériques.

Doit-on uniquement faire appel à ceux admis à la retraite au détriment des radiés des années antérieures ? Aujourd’hui, il est question de renforcer le rang de l’armée avec des compétences pour « restaurer » le Burkina.

Après avoir perdu autant de FDS au front et à défaut d’un recrutement massif de soldats, on devait avoir actuellement, au moins, la contribution des FDS radiés. Car des vrais guerriers comme feu Ladji Yoro, il y en a parmi. Pour ce faire, on pourrait tâter parmi eux en vue de choisir ceux qui sont toujours aptes physiquement et moralement pour servir le pays. D’ailleurs, c’est le souhait ardent de ces derniers.

« Nous avons abordé l’angle du pardon que nous demandons depuis plus de deux ans et, nous avons souhaité être réintégrés dans les forces armées », avait affirmé Hervé Tapsoba, porte-parole des militaires radiés lorsqu’ils ont été reçus en audience par l’ancien secrétaire général du ministère de la défense, le Colonel-Major Alassane Moné en 2016.

Des gens diront qu’un militaire hors du rang maximum 6 mois ne peut être réintégré. Pourtant, certains militaires radiés ont pu rejoindre les rangs. C’est le moment propice pour les autorités actuelles de résoudre ce problème en réintégrant les compétences qui sont toujours dans la nature. Ce sera un acte fort de la réconciliation nationale tant voulue.

D’autre part, il sied de rappeler les FDS Burkinabè qui sont en mission Onusienne pour venir prêter main forte dans la lutte contre le terrorisme. C’est ce que l’Ukraine l’a fait pour tenir tête à la Russie dans la guerre les opposant. Ainsi, avec l’ensemble de ses fils et filles, le Burkina Faso arrivera à faire face à l’hydre terroriste.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sortie de la 23e promotion des élèves-officiers d’active : le Chef de l’Etat est arrivé à Pô

INFOWAKAT

Soutien aux personnes vivant avec un handicap : des motocyclettes et un forage pour la Coordination des associations de la province du Nahouri

INFOWAKAT

Ouagadougou : Désencombrement du domaine public

INFOWAKAT

« Le destin commun de l’Europe se joue en Afrique » (général François Lecointre)

INFOWAKAT

Crise énergétique au Mali : le Niger prêt à livrer 150 millions de litres de gasoil pour pallier la situation

INFOWAKAT

Alliance des États du Sahel : La force conjointe neutralise de nombreux terroristes

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR