A LA UNE Actualité Burkina Buzz de la semaine Politique

Burkina : Qu’est ce qui attire les militants dans les partis politiques

La politique de nos jours n’est pas bien comprise. Quant on dit politique, c’est une conviction des idées qu’on défend, mais, on a l’impression que la politique au Burkina Faso se fait par intérêt. Dernièrement, l’ancien parti au pouvoir qui accueillait une pléthore de personnes quittant d’autres partis se voit être vidé de ces membres. L’on ne sait pas quel est le motif qui les ont poussé à sortir du parti tant convoité auparavant. Est ce le Karma? 

La question reste posée, est ce que les politiciens suivent des convictions où leurs intérêts? Le constat fait est que les fondations des partis politiques ne sont pas solide.

Le nombre des démissionnaires du MPP ne fait qu’augmenter. De 46 personnes, l’on est passé à environ 100. Jusqu’à preuve du contraire, le MPP a toujours les mêmes idées défendues depuis sa création, si ce sont les idées qui ont alors poussées les uns et autres a adhérer au parti, qu’est ce qui les poussent alors à quitter le navire? Parmi ceux qui ont quitté, c’est sûr qu’il y a ceux qui avaient démissionné d’autres partis pour être « MPPiste », on se demande s’ils vont répartir dans leur ancien parti ou vont-ils s’unir pour créer un nouveau parti? Tant de questions taraude l’esprit.

On a donc l’impression que les adhérents de ce parti ne le faisaient pas par conviction mais par intérêt.

S’il y avait une conviction ferme, quel qu’en soit les tribulations, il n’y aura pas de démission. Chaque militant allait donner du sien pour qu’une issue soit trouvée et leur idée concrétisée. Mais, hélas !

En tout cas, l’ancien parti au pouvoir ne se lamente pas. Le président du parti, Bala Sakandé a laissé entendre lors d’une conférence de presse qu’ils ne sont pas contre la démission de qui que ce soit. <<Demain après demain, il y aura des démissions et des adhésions>>.

Il indique que le MPP reste debout malgré tout ce qu’ils ont rencontré comme problème.

Ketsia WANE
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : 49 militaires ivoiriens accusés d’être des « mercenaires » inculpés et écroués

INFOWAKAT

Communiqué : mise au point sur la diffusion d’un « chronogramme actualisé sur le déroulement des concours professionnels et directs, session 2022 »

INFOWAKAT

Burkina : Le cisc dénonce des cas d’exécution sommaires commis par les FDS dans le Centre-nord

INFOWAKAT

Burkina : Aux Candidats aux examens et concours professionnels, session de 2022

INFOWAKAT

Burkina : Des infrastructures socio-collectives pour améliorer leurs conditions de vie des PDIs à Kaya, Dori, Kongoussi et Tougouri

INFOWAKAT

Contrôle des produits de grande consommation : plus de 56 tonnes de maïs, de petit mil et de sorgho saisies pour exportation frauduleuse au mois de juillet 2022.

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR