Actualité Articles Burkina Société

CNSS : Les 83 agents réclament l’application de la décision de justice

En Aout 2018, le test de recrutement des agents de la CNSS a été annulé, laissant ainsi 83 agents sans fonction. Ayant saisis la justice, ils ont eu gain de cause mais, cette justice n’a pas été appliquée. Après plusieurs mois de négociations sans aboutissement, ces agents ont organisé une conférence de presse ce jeudi 09 mai 2019 pour dénoncer l’injustice sociale dont ils sont victimes et demander leur réintégration.

Les 83 agents réclament depuis maintenant 10 mois, l’application de la décision de la justice tranchée en leur faveur. En effet, le tribunal administratif a prononcé la suspension de cette décision d’annulation, laquelle suspension avait été confirmée par le Conseil d’Etat le 19 décembre 2019 en ordonnant à la CNSS de pourvoir à l’exécution de la décision.

Mais jusque-là selon les conférenciers, la direction générale de la CNSS n’a pas donné de suite face à la décision de la justice. La direction justifie cela par le fait que les procédures en cours ne permettent pas la réintégration.

Les conférenciers demandent qu’on respecte l’autorité de la justice, qu’on réintègre les agents et qu’ils continuent leur emploi et les enquêtes. A la fin des enquêtes, s’il est établi avec des éléments plausibles que des gens ont fautés, la « sanction se trouve dans l’article 8 du statut et personnel de la CNSS ».

«Depuis le début de l’affaire, on a l’impression que c’est l’administration de la CNSS qui consciencieusement ou sans le vouloir mélange les pédales», dixit le porte-parole des agents, Aboubakari Siri.

La justice a suspendu la décision d’annulation du directeur général, «laquelle décision ne peut rester lettre morte. Il faut l’exécuter en réintégrant les agents », fulmine le porte-parole. Pour les conférenciers, la réintégration n’est pas synonyme d’annulation de la procédure.

Les conférenciers considèrent qu’il n’y a aucune logique et que la CNSS gère cette affaire non pas à l’aune du droit mais, en considération d’un certain nombre de paramètre qu’ils ignorent.

Les 83 agents disent poursuivre la lutte jusqu’à ce qu’ils puissent avoir gain de cause. Ils affirment avoir entamé les négociations il y a 10 mois sans aucun résultat. Ils indiquent aussi avoir saisis le HCRUN et le médiateur, qui n’ont pas donné suite.

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sécurité : la tenue verte n’est pas exclusive au RSP

INFOWAKAT

Covid19 : L’OMS suspend temporairement les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine

INFOWAKAT

12 peuls morts à Tanwalbougou : L’UNDD préconise la saisine de la CPI

INFOWAKAT

Burkina : Les catholiques présentent leur vœux de l’Aïd El Fitr aux musulmans

INFOWAKAT

Astuce : Cinq raisons pour ne pas dormir sur le ventre ou le côté

Jordan MEDA

Covid19 Burkina : 09 nouveaux cas, 99 cas actifs

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR