A LA UNE Actualité AFRIQUE Buzz de la semaine Monde

Côte d’Ivoire : « miss vierge», doit-on la promouvoir ?

La Côte d’Ivoire, un pays qui ne cessera de susciter l’étonnement de part et d’autres ! Pays du buzz par excellence, c’est d’ailleurs pour l’affiche des histoires toutes aussi étonnantes qu’invraisemblable aussi qu’elle se fait remarquer. Soit ! Venons-en au fait. C’est l’un des rares ou premier pays africain dans lequel, on parle d’une compétition, pour le moins commode, selon les réalités africaine. « Miss Vierge » ! C’est bien de cette compétition qu’il s’agit…

La première édition de cette compétition de “privilège” s’est tenue en 2015, dans le diocèse de Yopougon, en Côte d’Ivoire. Cette compétition est l’idée d’un évêque dudit diocèse, qui s’inscrit dans le cadre des activités organisées au cours de la semaine de la jeunesse. D’après les dires de l’initiateur, il s’agit d’ un « concours de beauté et de vertu » ! Ainsi prennent seulement part à cette compétition les jeunes filles vierges, âgées de 13 à 16 ans et de 17 à 22 ans.

Selon le premier processus de la compétition « Miss Esther » ou « Miss Vierge », des jeunes filles jurent, la main sur la bible, qu’elles sont vierges, avant de prendre part proprement dit au concours.
Dans un monde actuel ou tout est devenu banal, surtout la sexualité précoce, cette façons de faire est-elle la meilleur ?

D’aucuns répondront que la compétition contribue fortement à éveiller les consciences et à interpeller les jeunes à plus d’abstinence et du même coup à éviter les grossesses non désirées et les infections sexuellement transmissibles. C’est d’ailleurs la phylosophie de l’initiateur. D’autres, eux prendre le contre pied, en se positionnant comme défenseur des valeurs africaines et féminine. Pour ceux-ci, la virginité relève de l’intimité de jeune fille, comme traditionnellement promus.

Les compétitions, il y en a de tous genres ! De nos jours, on en trouve même, relative à taille (courte) et bien d’autres. Le but étant dans un objectif de susciter un regain de confiance pour les personnes dans ces cas de postures. Alors selon l’entendement humain, particulièrement africain, entendre parler de « Miss Vierge » raisonne assez mal. Il ne faut pas omettre que toujours dans nos sociétés africaines, la virginité est perçue comme un don précieux et a une valeur inestimée que la femme possède ! En parler devient un secret, un tabou ! pourquoi alors un “tapage” ?

Faire l’éloge de la virginité ne présente pas de dangers ?

Outre cet aspect de sujet tabou, l’acte solennelle de jurer, la main sur la bible est un acte qui en temps normal revêt d’un symbolisme assez fort selon la croyance et bien au-delà. Alors revenant toujours au contexte où tout est banalisé surtout par la jeunesse, qui sont les premiers acteurs cibles de la compétition, il ne serait donc pas aussi rare ou inévitable que certains « jurements » soient faux ! Alors de quel autre manière peut-on se rassurer de la véracité de jurer sur sa virginité, même avec le cérémonial biblique ? Des examens de santé (…) ? Bref !

Tout aussi, le fait de dévoiler ces jeunes filles vierges 1ux yeux de tous ne comporterait-il pas un danger dans le futur pour ces dernières ? Des risques d’agressions sexuelles et même de sacrifice ? Vu que de plus en plus c’est une catégorie rare à trouver selon le commun des mortels ?

De plus le rôle de l’église l’on peut se demander aussi si c’est une mission de l’église d’être au devant de telles compétition ?

C’est là un ensemble de questionnements auxquelles beaucoup y penseront et apporteront leurs points de vue.
Cependant, seriez-vous pour une telle compétition au Burkina ?

NBK
Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

L’Iran accuse la France de «déstabiliser» la région en y vendant des armes

INFOWAKAT

Oudalan : le corps sans vie d’un auxiliaire de santé retrouvé à Tin-Akoff

INFOWAKAT

Rapport de l’attaque d’Inata: Les conclusions rejetées par le président du Faso

INFOWAKAT

Niger: au moins 12 militaires tombés et plusieurs terroristes tués

INFOWAKAT

Burkina : Des Officiers des forces armés nationales atteignant la limite d’âge de leur grade au cours de l’année 2022 admis à la retraite.

INFOWAKAT

Situation nationale : L’appel du parti «Le Faso Autrement» à l’apaisement

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR