Actualité Société

La Cour de justice de la CEDEAO : outille des avocats burkinabè sur ses champs de compétence

La Cour de justice de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) en collaboration avec et le barreau du Burkina Faso, organisent un atelier de formation au profit des praticiens du droit sur le contentieux devant la Cour de justice de la CEDEAO. Cet atelier se tiendra du 7 au 10 février 2017 à Ouagadougou.

Le président de la Cour de la Justice de la CEDEAO, Jérôme Traoré

Le Burkina Faso travaille sans relâche pour l’amélioration et le renforcement des droits humains. Cette action ne suffit cependant pas pour garantir aux populations toute la protection des droits humains dont elles sont  en droit d’attendre. Et l’intervention de la Cour de la justice de la CEDEAO complète et renforce l’action du gouvernement. C’est en cela, qu’elle a initié cette formation à l’intention des acteurs judiciaires, dont le thème est : « le champ de compétence de la Cour de justice et le droit processuel CEDEAO ».

Selon le président de la Cour de justice de la CEDEAO, Jérôme Traoré, il est très important pour les praticiens du droit burkinabè de connaitre les usages et coutumes de la Cour de l’espace communautaire. Ainsi, il a laissé entendre qu’il s’agira au cours de ces 4 jours, d’expliquer la pratique judiciaire au niveau de la Cour de justice de la communauté et aussi permettre à la Cour de se faire connaitre dans les différents Etats.

Le bâtonnier de l’ordre des avocats, Mamadou Savadogo

Le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion à quant à lui, remercié et félicité la Cour de la justice de la CEDEAO avant de révéler que cette formation est la bienvenue dans la mesure où elle permettra aux praticiens du droit burkinabè d’améliorer leurs prestations devant l’instance communautaire.

Pour sa part, le bâtonnier de l’ordre des avocats, Mamadou Savadogo,   après avoir également remercier la Cour de justice de la CEDEAO pour cette initiative,  a exhorté tous les participants à être assidue au cours de cette formation qui leur sera bénéfique.

Nadège Compaoré

Infowakat.net

 

ARTICLES SIMILAIRES

France – Tchad : un partenariat militaire à toute épreuve ?

INFOWAKAT

Perte de nationalité française: Kemi Seba réagit à la procédure initiée contre lui

INFOWAKAT

A Madagascar, les violeurs d’enfants seront désormais castrés physiquement

INFOWAKAT

Jusqu’à cinq ans de prison : une loi anti-LGBT+ adoptée au Ghana

INFOWAKAT

Conseil des ministres : le gouvernement dissout l’Unité spéciale d’intervention des Eaux et forêts

INFOWAKAT

Lutte contre le terrorisme : La République Arabe d’Egypte renouvelle son engagement à accompagner le Gouvernement burkinabè

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR