A LA UNE Actualité AFRIQUE Monde

Crise malienne: des révélations d’un rapport sur la reconquête de Kidal par l’Armée malienne stoppée par la France en 2012

Dans une analyse des travaux d’une mission d’information sur les relations entre la France et l’Afrique, le député Buno Fuchs tire des enseignements de l’opération Barkhane. Ces analyses évoquent les faiblesses, les defauts de stratégie, notamment au moment de la reconquête de Kidal stoppée par la France en 2012, un moment clé qui va nourrir le ressentiment et l’idée d’un agenda caché côté français, selon Buno Fuchs.

Selon le rapport, en 2012, l’armée malienne a été massacrée et forcée de fuir Kidal dans la conquête des groupes rebelles et djihadistes. Ce moment a nourri un profond sentiment de vengeance. En 2013, les risques de représailles contre les communautés Arabes et Touaregs ont amené l’armée française à stopper la reconquête aux portes de Kidal, encore sous contrôle des mouvements rebelles.

Or, ce qui relevait d’une prudence pour éviter un bain de sang pour les Francais, a été interprétée par les Forces armées maliennes, à la tête desquelles se trouvait le colonel Assimi Goïta,a ctuel chef de la. Transition militaire, comme un pacte entre les forces françaises et les groupes rebelles. Dès lors, et à défaut d’une communication claire et partagée, le doute s’est installé. Une part importante des FAMa a toujours eu un doute sur les objectifs réels des Français.

En ajoutant cela à la dégradation sécuritaire dont les populations ont souffert au quotidien pendant l’opération Barkhane, l’hostilité s’est faite de plus en plus forte jusqu’à la rupture consommée entre la France et le Mali avec le départ exigé et obtenu des sosldats français du territoire malien sous les dirigeants actuels.

A.B
aBamako.com

ARTICLES SIMILAIRES

Usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso : les travaux avancent bien à la satisfaction de tous

INFOWAKAT

CENI : le Chef de l’Etat reçoit le rapport public 2022-2023

INFOWAKAT

Affaire GUMI : Démenti de la rumeur de mouvement d’humeur et de tirs

INFOWAKAT

Lutte contre l’insécurité urbaine : Quatre (04) présumés malfrats mis aux arrêts par la Police Nationale à Ouagadougou.

INFOWAKAT

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en place l’Autorité nationale de coordination du foncier

INFOWAKAT

Ouagadougou : Fin de parcours d’un gang

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR