Actualité Société

Eau et Assainissement : Les acteurs dans ce domaine examinent le bilan des activités qu’ils ont réalisées au premier semestre 2016

Les acteurs de l’eau et de l’assainissement en collaboration avec leur ministère de tutelle tiennent en ce jour 29 juillet 2016 à Ouagadougou, la 24e session du comité national de pilotage du Programme national d’Approvisionnement en Eau potable et d’Assainissement (PN-AEPA). L’objectif de cette session est d’examiner le bilan des activités réalisées en matière d’eau et d’assainissement au cours du premier semestre 2016.

EAU ET ASSAINISSEMENT.2A titre de rappel, le Burkina Faso a adopté en 2006 le programme national d’Approvisionnement en Eau potable et d’Assainissement comme instrument pour l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le Développement en 2015. L’objectif du programme était de réduire la proportion des personnes en milieu rural et en milieu urbain, n’ayant pas un accès adéquat à l’eau potable et à l’assainissement selon les normes et critères adoptés en la matière. En fin 2015, les résultats enregistrés ont été pour l’accès à l’eau potable de 89,9% en milieu urbain et de 65% en milieu rural d’une part, et pour l’accès à l’assainissement de 34% en milieu urbain et de 12% en milieu rural d’autre part. « Ces résultats montrent que seul l’objectif OMD fixé en milieu urbain pour l’eau potable a été atteint », a soutenu Alassoun Sory, Secrétaire Général (SG) du ministère de l’Eau et de l’Assainissement. Aussi, a-t-il signifié que des progrès ont été enregistrés dans la gouvernance du secteur de l’Eau et de l’Assainissement notamment au niveau du dialogue sectoriel pour le pilotage et la coordination du PN-AEPA, de la programmation, du suivi-évaluation et de la communication du programme.EAU ET ASSAINISSEMENT

Cette session qui a pour but d’examiner le bilan des activités réalisées en matière d’eau et d’assainissement au cours du premier semestre 2016, portera sur les réalisations physiques et financières ainsi que sur le cadre unifié d’intervention. Ce bilan en croire le SG, est la résultante des efforts de plusieurs acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement tels  que l’Etat, à travers ces structures centrales et déconcentrées, les collectivités, les partenaires techniques et financiers, les ONG et Associations, le secteur privé et la société civile. « Il s’agit de faire le point pour savoir si nous sommes dans la bonne direction », a-t-il dit. Sachant donc compter sur les multiples expériences des participants à cette session, en matière d’eau et d’assainissement, le SG reste convaincu que des propositions idoines seront faites au cours de cette session pour améliorer l’accès à l’eau  potable et à l’assainissement des populations du Burkina Faso.

Armand Kinda

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Guinée-Conakry : la Cédéao exige que la transition militaire soit très courte

INFOWAKAT

Burkina : l’UNAPOL n’est pas contente du nouveau ministre de la sécurité

INFOWAKAT

Centrafrique : les Casques bleus gabonais retirés de la MINUSCA en raison d’allégation de viols

INFOWAKAT

Politique : Luc Adolphe Tiao quitte le navire du CDP

INFOWAKAT

Fada N’Gourma : la police interpelle un mineur conduisant un tricycle en pleine ville.

INFOWAKAT

Télévision nationale du Burkina : Jean Emmanuel Ouedraogo est le nouveau Directeur

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR