Actualité Burkina

Elections municipales 2017 : une formation au profit des démembrements de la CENI

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a organisé une formation au profit de ses démembrements afin de les outiller pour mener à bien les tâches à eux confiées dans le cadre de ces élections municipales. La formation s’est tenue cette journée du lundi 13 mars 2017 au Haut-commissariat de la province du Kadiogo.

Le directeur de cabinet du président de la CENI, Alidou Zorome

18 membres des démembrements de la commission électorale nationale indépendante (CENI) sont concernés par cette formation. Ils sont issus de la Commission électorale communale indépendante (CECI), de la Commission électorale provinciale indépendante (CEPI) et de la Commission électorale indépendante de l’arrondissement (CEIA) 4 de Ouagadougou. En effet, ils sont 6 par démembrement à savoir deux représentants de la majorité présidentielle, deux du Chef de file de l’opposition (CFOP) et deux autres de la société civile.

Selon le directeur de cabinet du président de la CENI, Alidou Zorome, cette formation répond à un besoin de doter ces membres de connaissances afin de leur permettre de pouvoir remplir efficacement les missions à eux confiées. Et ce, dans le cadre de futures élections partielles et complémentaires prévues ce 28 mai 2017 suite à la dissolution des conseils municipaux lors de la séance plénière du conseil des ministres du 1er mars dernier. Aux dires du directeur de cabinet du président de la CENI, leur rôle est très cardinal car ils interviennent en début, pendant et à la fin du processus. « C’est eux qui doivent recevoir les dossiers, les traiter et les valider et après cela, ils sont chargés de recruter les membres du bureau de vote, les former et assurer le déploiement du matériel électoral et de la supervision du processus électoral », a-t-il expliqué.

La secrétaire générale de la CENI, Esther Somé

Au cours de la formation, deux modules leur seront dispensés. Le premier module porte sur le fonctionnement des démembrements, le deuxième sur la réception et la validation des candidatures. Pour la secrétaire générale de la CENI, Esther Somé, à travers le premier volet, il sera essentiellement question de leur faire maitriser, les dispositions du code électoral qui régissent le fonctionnement des différentes commissions que ce soit dans la CEPI, la CECI ou la CEIA. Quant au second module, il sied dans ce cadre des élections municipales car « ce sont les CECI, CEIA qui gèrent directement la réception des candidatures et qui les valident à travers une commission AD-HOC », a-t-elle ajouté.

A noter que la date butoir pour la réception des dossiers de candidature aux élections municipales du 28 mai prochain, c’est le 17 mars.

Bernadette DEMBELE, stagiaire 

Infowakat. net

ARTICLES SIMILAIRES

Namissiguima : 09 morts dont 06 VDP après une attaque

INFOWAKAT

Bourasso : 22 morts selon le gouverneur

INFOWAKAT

Interdiction de vente d’animaux et de volailles sur la voie publique.

INFOWAKAT

Guinée : Les autorités ordonnent l’arrêt des activités de deux géants miniers

INFOWAKAT

Le saviez-vous ?: D’où provient le son des claquements de doigts ?

INFOWAKAT

Crise alimentaire/vie chère au Burkina Faso : quand manger devient un luxe !

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR