A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat Studio Video Vidéothèque Wakat TV

Entreprenariat : Ilassa Sankara, l’étudiant retoucheur de vêtements qui emploie une quinzaine de jeunes !

Des bruits de machines à longueur de journée ! c’est le quotidien que Ilassa Sankara a pour ‘’musique’’. Loin d’être une obligation, c’est son choix ! Vivant des conditions difficiles et dans l’objectif d’être plus autonome, il décide de se donner à la couture avec une particularité ! les retouche des vêtements. A ce jour Ilassa Sankara est son propre employeur et compte dans ses ateliers de nombreux jeunes.

Ayant appris la couture auprès de son défunt père, Ilassa décide de lancer en plein la dedans, vu les conditions difficiles dans lesquelles il se trouvait. Alors étudiant en logistique, il travaille dans un premier temps dans un atelier de friperie ou il faisait les retouches d’habits grâce à l’héritage de son père : sa machine à coudre. Plus tard en 2016, vu l’affluence de ses clients il décide de s’installer à son compte, dans un espace plus grand. De ses propos, il n’a bénéficié d’aucun soutien pour ses activités. C’est seulement sur la base de ses économies qu’il réussit à se procurer des machines à coudre et à s’offrir les services d’autres jeunes.

A ce jour l’entreprise de Ilassa Sankara compte une quinzaine de jeunes, en majorité des étudiants, tous “retoucheurs” de vêtements. Dans la ville de Ouagadougou, il dispose de même de deux ateliers avec une équipe dynamique qui fourni des services de qualité, selon ses dires.

Les offres de services de « l’entreprise » de Ilassa, sont les retouches des vêtements de tout genre, que ce soit des vêtements venus de chez le couturier, comme ceux prêt-à-porter. Cependant sa particularité réside dans les réductions et retouche de costumes de tout genre.

Comme dans tout métiers, les difficultés, Ilassa Sankara en rencontre. Des difficultés qui de ses dires sont plus axés sur certains faux rendez vous. « C’est souvent les faux rendez-vous ; mais c’est vraiment rare ! Mais quand ça arrive aussi, on essaie de causer avec eux gentiment, ils comprennent, vu que la majorité d’entre nous, c’est les étudiants. Donc il arrive que tu donnes rendez-vous et après ça maintenant tu as d’autres préoccupations au campus. Tu es obligé de stopper un peu ! Puisque faut dire que c’est l’école d’abord (…) » a-t-il expliqué en précisant qu’il y a toujours eu une solution d’arrangement.

Nonobstant cette difficulté, le jeune entrepreneur dit s’armer de courage pour toujours avancer. Ce dernier aussi, très audacieux et fier de son métier invite tous le monde à y faire un passage ! Même le président du Faso y est attendu, selon ses propos !

Alex SOME
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Guinée-Conakry : la Cédéao exige que la transition militaire soit très courte

INFOWAKAT

Burkina : l’UNAPOL n’est pas contente du nouveau ministre de la sécurité

INFOWAKAT

Classement FIFA : la Libye fait la meilleure progression du mois et le Burkina reste assez stable

INFOWAKAT

Centrafrique : les Casques bleus gabonais retirés de la MINUSCA en raison d’allégation de viols

INFOWAKAT

Politique : Luc Adolphe Tiao quitte le navire du CDP

INFOWAKAT

Fada N’Gourma : la police interpelle un mineur conduisant un tricycle en pleine ville.

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR