A LA UNE Actualité Articles Entreprenariat Interviews

Entreprenariat : La maison de l’entreprise se positionne comme pilier dans l’accompagnement des porteurs de projets

Au Burkina Faso, l’entrepreunariat à la fin des études devient une motivation pour les jeunes. Cependant, certains, par méconnaissances, n’arrivent pas à mettre sur pied leurs projets et créer des entreprises. A cet effet, la maison de l’entreprise du Burkina Faso, créée le 10 septembre 2002 est une association non confessionnel, apolitique sans but non lucratif, qui s’est donnée pour mission de participer au développement des secteurs privés en plein essor, à travers des offres de services aux particuliers et entreprises. Dans un entretien accordé à Infowakat.net, le chef de service ‘’renforcement des capacités des entreprises’’ de la maison de l’entreprise, Sirikatou Honga Bello revient sur les activités majeures mises en place par la maison de l’entreprise pour les opportunités d’emploi au Burkina Faso.

 

Infowakat.net (Ifwt) : Quelles sont les différentes articulations de votre soutien à l’entrepreneuriat ?

Sirikatou Honga Bello (SHB) : Dans le cadre d’un projet, un appel à candidature est généralement fait, suivi d’une sélection et enfin la formation est délivrée, avec en plus un fonds de subvention, qui est mise à disposition par un bailleur de fonds. Autrement, s’il s’agit d’une formation gratuite, l’entrée est libre.

Si la formation est payante, le jeune manifeste son intérêt à travers le renseignement d’une fiche d’inscription puis procède au paiement des frais de participation.

Une compétition est lancée chaque année, en fonction des ressources disponibles

Ifwt : Quelles sont les activités majeures que la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso a déjà eu à mener pour encourager l’entreprenariat des jeunes ?

SHB: La MEBF anime une tribune de session ordinaire de formation qu’elle tient une fois dans le mois sur la création d’entreprise. L’entrée est libre et gratuite, dénommée « Réunion d’information sur la création d’entreprise ».

Elle a aussi noué des partenariats avec les écoles supérieures de formation pour la promotion et le développement de l’esprit d’entreprise dans le monde estudiantin, le renforcement des capacités et d’encadrement des étudiants pour la création et la gestion d’entreprise.

Ifwt : Quels types d’accompagnement offrez vous dans ce cas ?

SHB : En plus de cela, un accompagnement en renforcement des capacités de jeunes non scolarisés et déscolarisés ainsi que des jeunes diplômés sur l’esprit, création et gestion d’entreprise, le coaching en vue du montage de leurs projets, la mise en relation avec les institutions de financement, la mise à disposition d’un fonds d’amorçage de leur projet sous forme de prix ont été faits après une sélection lors de l’organisation d’une Compétition de Plans d’Affaires (COPA), dans le cadre d’un projet financé par la Banque mondiale « PEJDC ». Des subventions sont octroyés aux lauréats de la COPA lors des Journées de l’Entreprenariat Burkinabè (JEB) organisées annuellement par la MEBF.

Ifwt : La MEBF tient elle des sessions de formation gratuite ?

SHB : A côté de ces activités, il y a aussi des formations payantes qui figurent dans le catalogue annuel de formations de la MEBF. Ces formations concernent la création et le développement de l’entreprise ainsi le métier de consultant.

Ifwt : Quel est le portefeuille financier annuel de la Maison de l’Entreprise, dédié à l’entreprenariat ?

SHB : Il n y a pas de taux déterminé. L’appui de la MEBF est plutôt un appui technique.

Ifwt : La Maison de l’Entreprise finance-t-elle les projets d’entrepreneuriat des jeunes ?

SHB : La MEBF n’est pas une structure de financement. Elle accompagne les jeunes à la recherche de financement auprès des structures de financement partenaires, à travers notamment un nouveau service dénommé « SEFAFI » où elle met à la disposition des lauréats de la COPA/JEB des subventions, en relation avec les donateurs.

Ifwt : Quels sont les partenaires clés qui accompagnent la Maison de l’Entreprise pour les questions entrepreneuriales ?

SHB : Il n’y a pas de partenaires clés. Mais la MEBF collaborent en synergie avec certaines structures d’appui sur ces questions notamment la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF), le Centre de Gestion Agréée (CGA), l’Agence de Financement et de Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise (AFP-PME) et bien d’autres.

Ifwt : Combien de jeunes avez-vous aidé à mettre en place leur propre activité à ce jour ?

SHB : Nous sommes en train de faire les statistiques par tranche d’âge pour tous les accompagnements de la MEBF. Sur le projet PEJDC dédié aux jeunes, 1239 jeunes ont été accompagnés au démarrage de leurs projets. Depuis sa création en 2002 jusqu’à ce jour, la MEBF a contribué à la création de plus de 30 000 emplois.

Ifwt : La Maison de l’Entreprise fait-elle un suivi des jeunes entrepreneurs ayant reçu des financements ?

SHB : Oui ! Cela est primordiale. Un suivi est fait par des contact téléphoniques et par des visites régulières sur le terrain.

Alex SOME

Infowakat.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres du 29 mai : le gouvernement ressuscite l’ONBAH pour la souveraineté alimentaire

INFOWAKAT

Koudougou : des clients d’une mutuelle d’épargne et de crédit dans le désarroi

INFOWAKAT

Les Forces armées de l’Alliance des Etats du Sahel en exercice d’envergure dans l’ouest du Niger

INFOWAKAT

Assises nationales : les Forces vives de la Nation examinent la suite à donner à la Transition

INFOWAKAT

Un ancien président épouse une ex-ministre : Bah N’Daw et Dr. Fanta Siby pour le meilleur et pour le pire

INFOWAKAT

Ecole nationale de Police : 777 nouvelles compétences prêtes à servir la Nation

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR