A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat Studio Video Vidéothèque Wakat TV

Entreprenariat : La culture hors sol, une solution pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La culture hors-sol est un moyen qui permet de produire en toute saison des légumes et des fruits. C’est une technique qui contribue à combler le gap alimentaire dans certaines périodes de l’année. Certains burkinabè ont compris les avantages de cette pratique et s’y sont lancés. Adjaratou Sawadogo/Sanogo est promotrice de Agrobusiness Badouha, une entreprise qui fait la promotion de l’entreprise hors sol. Elle est aussi présidente de l’association pour la promotion de l’agriculture hors sol au Burkina Faso.

Adjaratou Sawadogo/Sanogo est dans le domaine de la culture hors-sol, il y a maintenant quatre ans. Tout est parti d’un constat lorsqu’elle était restauratrice, qu’à certaines périodes de l’année, il y a pénurie de certains légumes et fruits. L’idée lui vient donc de pouvoir disponibiliser les produits consommables. Elle décide donc de se lancer dans l’agriculture qui va permettre de pouvoir produire en toute saison.

Après maintes formations dans l’agriculture hors sol, elle acquiert son premier espace pour la production. « Quand j’ai commencé, comme je ne maitrisais pas totalement la méthode, j’ai perdu beaucoup de production et par la suite je me suis améliorée. C’est cette expérience qui m’a beaucoup aide à avoir des résultats », affirme Adjaratou Sawadogo.

Dame Adjaratou a, à son actif plusieurs espaces de culture hors-sol et offre des formations dans le domaine. Elle est aussi sollicitée par plusieurs particuliers pour mettre en place des serres. « Nous faisons la promotion de l’agriculture hors sol, nous formons, on installe les serres agricoles et on vend les matériels agricoles ».

Face au changement climatique, elle pense que l’agriculture hors-sol est le moyen pour atteindre l’autosuffisance alimentaire. « Au début, il y a un coût mais une fois que vous installez votre site de production avec les serres, c’est fini et c’est très rentable », dit-elle.

Adajaratou Sawadogo reste optimiste quant au développement et l’avenir de ce secteur. Comme le disait ce proverbe, « un sourire ne dure qu’un instant mais, son souvenir est doux et agréable », c’est ce souvenir de grand sourire que dame Sawadogo nous a laissé quand nous lui quittions.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net et entreprendreaufaso.com

ARTICLES SIMILAIRES

Malika la slameuse décorée Chevalier de l’ordre du mérite

INFOWAKAT

Entreprenariat : « Voir-juger-agir », les maîtres-mots de l’entreprenariat, d’après Mme Simone Zoundi

INFOWAKAT

Côte d’Ivoire : Hamed Bakayoko évacué de Paris à Berlin

INFOWAKAT

Astuces : Comment faire baisser sa consommation d’électricité ?

INFOWAKAT

L’auteur de l’épopée mandingue Djibril Tamsir Niane n’est plus

INFOWAKAT

Signature d’une convention de partenariat entre le ministère de la sécurité et DCAF

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR