A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat

Entreprenariat : « Seule l’audace peut vous faire créer votre entreprise », Léonard Bazemo

Depuis maintenant quelques années, le domaine de l’Energie solaire est un secteur qui se développe de plus en plus au pays des hommes intègres. Il procure de nombreux avantages à des coûts souvent abordables. Léonard Bazemo, ingénieur en énergie solaire à décidé lui, de s’investir dans ce domaine, à travers la création de son entreprise. Ses objectifs sont d’apporter une expertise et un travail de qualité dans le domaine de l’énergie renouvelable. Lisez !

Infowakat (Ifwt) : Qui est Mr Bazemo ?

Leonard Bazemo (L.B) : Moi c’est Léonard Bazemo, je suis ingénieur en énergie renouvelable ; je suis aussi responsable de l’entreprise « Global Energy services ».

(Ifwt) : Quelles sont les articulations des offres de services de votre entreprise ?

(L.B) : L’entreprise « Global Energy services » est spécialisée dans le domaine de l’énergie solaire. Nous faisons l’étude, le dimensionnement et l’installation des équipements solaires. Quand on parle des équipements solaires, on parle des plaques solaires, des régulateurs, des batteries, de l’onduleur, du chauffe-eau solaire et aussi des lampadaires solaires. Par ailleurs nous faisons aussi dans l’adduction d’eau potable ; je parle d’installation de forage. Avec le développement, on a plus besoin de faire des forages à motricité humaine ; c’est-à-dire on peut le faire avec le système solaire, et ceci à un grand avantage. Nous intervenons aussi dans l’irrigation, qui fait partie des adductions d’eau potable, qui permettent aux agriculteurs de ne plus puiser l’eau à la main.

Nous faisons aussi les formations. Nous formons les techniciens sur le terrain, parce que c’est un domaine nouveau, où il y a beaucoup de personnes qui ne sont pas bien formées pour installer ces équipements !

(Ifwt) : D’où vous est alors venue l’idée d’entreprendre dans ce domaine ?

(L.B) : Dès mon parcours universitaire, on avait deux choix : soit travailler pour l’Etat, soit créer sa propre structure et apporter des solutions et des innovations pour permettre l’amélioration des vies de la population. Moi j’ai opté pour la création d’une structure, parce que là j’ai encore plus de liberté à développer des solutions qui peuvent améliorer la vie des gens.

(Ifwt) : Quelles ont donc été les procédures mises en place pour la création de l’entreprise ?

(L.B) : Disons que c’est en 2017 que j’ai eu l’idée ! j’étais en deuxième année ! n’ayant pas les capitaux nécessaires de prendre un local et de pouvoir honorer toutes les dépenses qui sied, j’ai décidé d’abord de faire dans le virtuel ; j’ai fait un (01) an sans local, mais j’offrais les services en ligne. Après ces un (01) an, avec les petits revenus que j’ai eu, associés à la petite prime de bourse que je percevais à l’université, j’ai pu prendre mon local en 2018 pour m’investir réellement dans cette entreprise. Cela fait maintenant trois (03) ans que je suis sur le marché Burkinabè.

Concernant le coté financier, moi je me suis autofinancé ! avec l’avantage que ce domaine est un domaine de services intellectuels, j’ai débuté avec les prestations intellectuelles qui m’ont permis d’avoir de petits revenus.

(Ifwt) : Quelles sont les innovations apportées au sein de votre entreprise ?

(L.B) : Nous avons beaucoup de concurrents sur le marché, donc nous avons décidé d’innover sur le plan de la qualité des installations. Il y a beaucoup d’acteurs dans l’énergie, il y a beaucoup de commerçants qui vendent des équipements solaires ! ça encore il faut avoir des équipements de très bonne qualité, des personnes qui fournissent une meilleure expertise, et nous avons décidé de mettre l’accent sur la meilleure expertise et la qualité du matériel ; d’où nos garantis de nos différentes installations de minimum trois (03) ans, et qui peuvent aller jusqu’à sept (07) ans.

Nous comptons au total 15 employés dont 03 permanents.

(Ifwt) : Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face ?

(L.B) : Comme c’est une filière nouvelle, nous avons l’entrée de mauvais matériel ; il y a des acteurs aussi qui ne sont pas bien formés. Il y a aussi les clients qui ne s’adressent pas aux bonnes personnes. Nous avons l’habitude de croiser des gens qui ont déjà eu une mauvaise expérience avec le solaire ; la difficulté est de convaincre ces personnes encore à réinvestir dans le solaire, bien sûr avec une meilleure expertise, avec de meilleurs équipements. Ce sont les principales difficultés qu’on observe, mais avec notre équipe, nous arrivons à faire ce travail parfaitement ; nous convainquons nos clients que le solaire, c’est le bon.

(Ifwt) : Mr Bazemo est-il satisfait des recettes de son entreprise ?

(L.B) : Toute entreprise, pour survivre doit faire des recettes ! et si j’existe depuis trois (03) ans, c’est qu’aussi j’arrive un tant soit peu à gérer toutes les dépenses pour l’instant, et nous espérons encore exister pendant plusieurs années.

« Global Energy services » existe à Bobo Dioulasso. Prochainement, nous allons avoir des représentations en Côte d’Ivoire et au Niger, pour développer notre entreprise et partager notre expertise.

(Ifwt) : Quel est le mot de Léonard Bazemo à l’endroit des jeunes entrepreneurs ?

(L.B) : Mon message à l’endroit de tous ces jeunes, c’est d’abord de murir leurs idées et avoir seulement de l’audace et le courage d’aller de l’avant. Seule l’audace peut vous faire créer votre entreprise, et développer votre entreprise !

Entretien réalisé par
Alex SOME
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Politique: Le parti de Saran Séré Sérémé quitte la majorité pour l’opposition politique 

REDACTION

Entrepreneuriat : Des jeunes renforcent leur connaissance en élevage de poulet

REDACTION

Procès Thomas Sankara : Élise Yamba Ilboudo nie avoir vu le général Gilbert Diendéré au conseil de l’entente le jour des faits

INFOWAKAT

Solidarité nationale : le président du Faso appelle à la mobilisation citoyenne

INFOWAKAT

Sourou : une double attaque contre les brigades de Gendarmerie de Gomboro et de Lanfièra

INFOWAKAT

Assassinat de Thomas Sankara et ses 12 compagnons : Yamba Elisé Ilboudo explique son rôle

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR