A LA UNE Articles Burkina Entreprenariat Société

Entrepreneuriat : « ils m’ont dit que mon coin était habité par des génies »

Les diplômes et les formations universitaires ne garantissent plus l’insertion professionnelle. Les concours directs de la fonction publique, session 2018 ont enregistré plus d’un million de candidats mais ce sont seulement 6668 candidats qui ont été retenus.  Ce contraste explique largement l’inadéquation qui existe entre la formation offerte par le système éducatif et les opportunités du marché de l’emploi.

Pour pallier cela, des jeunes commencent à s’animer de visions en vue d’entreprendre. Surnommée ‘’entrepreneur de la nouvelle génération’’ Roland SAWADOGO est un coach professionnel certifié et un business developer. Agé de 27 ans, il est le responsable de trois (03) entreprises dont un cabinet. Celui-ci offre des formations en entrepreneuriat, intrapreneuriat, éducation financière, développement personnel, techniques de vente et bien d’autres services. A sa certification, il s’est donné pour mission de « former les étudiants à l’éveil de conscience afin de désengorger l’université ».

En entrepreunariat, les difficultés sont des opportunités déguisées

Comme pour toute chose en entrepreneuriat le début coûte cher et demande assez de courage et d’engagement. Diane DABONE, étudiante en troisième année de communication est l’un de ces jeunes qui ont cru en leurs rêves. Passionnée de commerce, elle a commencé par la vente de vêtements avant de se lancer dans le domaine de la restauration une année plus tard. Aujourd’hui patronne d’un restaurant qui emploie  2 personnes Diane DABONE affirme avoir rencontré pas mal de difficultés. « Après mon installation, j’ai compris que les gens sont méchants, ils n’aiment pas la concurrence alors, ils ont tenté par tous les moyens pour me dissuader. D’aucuns m’ont dit que l’endroit était fréquenté par des génies et d’autres trouvent que je dois encore baisser mes prix. Tout cela pour que j’aie peur ou que je ne trouve aucun intérêt à poursuivre mon activité ». Malheureusement, son bailleur l’a contraint à fermer son restaurant, prétextant avoir eu meilleure opportunité de rentabilisation.

L’une des difficultés majeures pour les étudiants entrepreneurs c’est le défi de concilier l’entreprenariat et les études d’autant plus que c’est cela qui a conduit coach Roland à ne pas finir ces études de droit.

Roland SAWADOGO

Cependant, Issa DEME, étudiant en Master II en économie, lui aussi directeur général d’un cabinet de formation et d’appui conseil en finance et en informatique, pense que tout est question de positivité. Il ajoute que « tout ce que les gens appellent difficultés, je vois cela en opportunité car la résolution de ces soi-disant difficultés est une nouvelle connaissance donc une idée d’affaire exploitable ».

Le plus grand mal d’un entrepreneur, c’est la peur d’échouer

L’entrepreneur trouve de la satisfaction morale et matérielle à l’atteinte de ses résultats. Issa DEME, déjà auteur du livre ‘’Les secrets de la prospérité entrepreneuriale’’, a su mettre en œuvre un modèle d’entreprenariat à partir de zéro-francs. « Mon plus grand intérêt « c’est la satisfaction et le plaisir de partager avec mes camarades ».

Toutefois, « autant les jeunes veulent entreprendre, autant ils refusent de le faire » déplore M. DEME car pour lui, les jeunes ne veulent pas oser. Les étudiants ont un problème de mentalité selon lui. Ils n’arrivent pas à convertir leur savoir en service. Ils prennent la formation comme une fin en soi alors qu’elle n’est qu’un savoir qu’on doit exploiter. Au lieu de compter sur les concours, il serait préférable que chaque jeune fouille dans son for intérieur et il y trouvera un talent ou une potentialité à vendre. « Chacun de nous est lui-même une ressource » déclare Diane DABONE.

Yekiremi Abdias FARMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : le Synatic dénonce un « piratage » d’images à la RTB

Infowakat MEDA

Tribunal de l’actualité : Les policiers et militaires radiés convoqués à la barre

Infowakat MEDA

Côte d’Ivoire : La CPI fait appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Nafissiatou VEBAMA

Marche UAS : ce qui s’est passé montre que nos dirigeants sont les mêmes (UAS)

Infowakat MEDA

Burkina : Le fonds minier disponible en septembre ( ministre du commerce)

Infowakat MEDA

Ougadougou : le maire n’autorise pas la marche meeting du 16 septembre

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR