A LA UNE Actualité Articles Burkina Evenements Société

Environnement : l’arbre célébré au Burkina

L’arbre ! Il paraît si banale, tant sa présence passe inaperçue. Pourtant ses bienfaits sont vantés surtout dans ce contexte de changement climatique. C’est ainsi que le Mouvement écologique du Burkina Faso (M.Ec.B) en collaboration avec le ministère de l’environnement organise du 18 au 21 juin 2019 le salon international de l’arbre. Il a pour pays invité d’honneur la Côte d’Ivoire. Et c’est le ministre de l’environnement qui a procédé à l’ouverture de la 2e édition du salon.

Plus de 105 milles hectares de forêt se perdent chaque année au Burkina Faso et pour y remédier, les acteurs vont mener une réflexion autour du thème « l’arbre comme vecteur de développement économique et social des pays sahéliens : qu’elles actions politiques et citoyennes promouvoir ».

Les activités au programme au cours de ce salon sont entre autres, la sensibilisation grand public et une journée d’éducation au profit des élèves. Il y a aussi la mise en place d’un bosquet communautaire reboisé d’espace utilitaire pour les populations du village de Pissy dans la commune rurale de Saponé, un cadre d’échange B to B et une foire d’exposition des arbre et des produits dérivés de l’arbre.

Ce salon vise donc selon le directeur exécutif du Mouvement écologique du Burkina Faso, Lazare Doulcom à susciter la réflexion sur les stratégies de protection, de valorisation de l’arbre et à sensibiliser la population sur son importance dans l’équilibre économique et écologique pour une survie de l’humanité.

Pour le ministre de l’environnement, Ballo Bassieré, ce salon va permettre à chaque citoyen de comprendre que l’action en faveur de la sauvegarde de l’environnement et de l’arbre en particulier ne relève pas seulement que de l’État. « L’État met en œuvre la politique et le relais doit être assuré par la population pour sa survie ».

Le parrain de la 2e édition du salon international de l’arbre le Larlé Naaba Tigré, estime que les questions concernant l’environnement est une noble cause et que tout le monde peut jouer sa partition. Il ajoute que le développement implique l’environnement, et les plantations d’arbre.

Pour lui si chaque citoyen plante un arbre par an, les objectifs de protection de l’environnement seront atteints dans 10 ans.

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Compte rendu du conseil des ministres du 16 octobre 2019

REDACTION

Conseil des ministres : bientôt le bitumage de la nationale n°17 (Guiba-Garango)

REDACTION

Diplomatie: Zéphirin DIABRE reçoit l’ambassadeur de l’union européenne

REDACTION

Burkina : Abdoul Salam Tall présumé terroriste en fuite ? Message non authentifié

Infowakat MEDA

L’endométriose, un mal féminin méconnu

REDACTION

Lutte contre le terrorisme: il faut une réforme sécuritaire

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR