A LA UNE Articles Sécurité

G5 Sahel : Des intellectuels africains veulent une évaluation de « la présence de la France dans la zone »

Suite à la convocation expresse des chefs d’Etat du G5 Sahel lancée par le président français, des intellectuels africains et des organisations de sociétés civiles réunis en collectifs ont lancé un appel aux présidents concernés par cette convocation. 

 « Les peuples africains réclament depuis longtemps l’abolition des relations néocoloniales entre la France et ses anciennes colonies, lesquelles s’exercent à travers le franc CFA, les accords économiques et financiers léonins, les accords de défenses iniques, le soutien aux régimes dictatoriaux, la présence de troupes françaises, etc. » disent-ils.

Cette convocation est donc une « opportunité pour tourner la page de l’impérialisme français en clarifiant définitivement les relations diplomatiques, les conditions et cadres d’intervention de la France dans les pays africains de la zone franc. »

Selon eux, les cinq présidents devraient non seulement ne pas aller à Pau comme voulu par Emmanuel Macron, mais aussi à mettre en place une stratégie de concert avec « les experts africains, universitaires, militaires, organisations de la société civile, etc. (…) » pour une « sortie de la France du dispositif sécuritaire dans le Sahel et sur les implications de cette sortie dans d’autres secteurs, notamment la politique monétaire ( le franc CFA), l’exploitation des ressources naturelles, la stabilité institutionnelle, etc. »

Le collectif rappelle par ailleurs au président Macron que les pays Africains font aussi partie de la communauté internationale et qu’il n’en n’est pas « mandaté ».

Et pour pouvoir avoir les cartes en mains afin de mieux planifier le départ des troupes françaises du Sahel, le collectif demande aux « aux Nations Unies, et aux organisations internationales des droits de l’homme (…) une mission spéciale d’observation au Sahel pour évaluer la présence de la France dans la zone ».

Lire la déclaration complète

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Attaque terroriste au Sanmatenga : le message du Président du Faso

INFOWAKAT

Burkina : les solutions de « 226 Citoyen » contre le terrorisme

Infowakat MEDA

Deuil national : le SYNATIC suspend son mot d’ordre de sit in

INFOWAKAT

Arrondissement 12 : Fermeture de trois (03) sites de commercialisation de chicha

INFOWAKAT

Burkina : Un deuil national de 48h décrété du mercredi 00h au jeudi 24 h

Infowakat MEDA

Burkina : au moins 36 personnes tuées par des HANI à Barsalgho

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR