A LA UNE Actualité AFRIQUE Monde

Gouvernance : Pourquoi Assimi séduit les Maliens ?

L’actuel président de la transition, le colonel Assimi Goïta, en renversant l’ancien président de la transition Bah Ndaw en 2021 n’était pas populaire. Seuls quelques initiés avaient eu le courage de défendre publiquement le vice-président qu’il était et ses camarades. La poignée de soutiens des militaires avait eu du mal à convaincre beaucoup de Maliens sur le fait que le motif de la mise à l’écart de Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouane était lié à la complicité entre le sommet de l’Etat d’alors et des forces étrangères.

Aujourd’hui, ceux qui racontaient que Assimi et ses camarades n’étaient pas engagés pour la recherche de nouveaux partenaires se sont tus. On se souvient que même un chargé de mission nommé à la Primature sous Moctar Ouane avait crié sur les réseaux sociaux que le motif évoqué par les militaires pour mettre de côté Bah Ndaw et son Premier ministre n’était pas vrai. Le bonhomme, protégé d’un puissant religieux, avait dit sans ambages que les militaires ne cherchaient pas à acquérir du matériel militaire russe.

Peu après cette déclaration inspirée par les agissements en sourdine de l’homme de Dieu, le chargé de mission n’a plus parlé. Pour cause, les Maliens ont été témoin de l’arrivée d’avions cargos russes à l’aéroport de Bamako-Senou. Pour le malaise des détracteurs des nouvelles autorités, ces appareils étaient pleins de matériels militaires. Depuis, les livraisons d’armes et d’avions russes n’ont fait qu’augmenter. Dès lors, le regard de la population a commencé à changer sur le président Assimi Goïta, l’homme qui parle peu, mais agit avec détermination.

Si le président Goïta avait été loquace en parlant beaucoup de son plan de changer de partenaires, il n’aurait pas eu la popularité qu’il a aujourd’hui au Mali et même ailleurs en Afrique. Les propos qu’ils auraient pris allaient être retournés contre lui par les ennemis internes et externes du pays. Le président de la transition plait aux Maliens de façon générale parce qu’il a choisi de compter sur les Maliens. En regardant de près, on remarque que les décisions de la transition reflètent beaucoup plus la volonté du plus grand nombre des citoyens.

Ce que les Maliens veulent, c’est avant tout l’engagement à combattre le terrorisme. Et cela, le chef de l’Etat le fait bien, quitte à froisser la minorité de partisans qui vit et travaille à Bamako. Aux yeux des Maliens, le mérite d’Assimi Goïta est d’avoir eu le courage de s’opposer à des puissances étrangères qui ne veulent pas d’une armée nationale mieux équipée. Tout le monde a compris que le président a pris des risques importants en allant chercher la couverture aérienne dont avaient besoin les FAMA.

Tout ce qui manque à Assimi Goïta est d’aller plus loin en ouvrant de nouvelles voies de ravitaillement du pays en produits stratégiques. La vie chère dont se plaignent les gens peut rapidement être surmontée en profitant des opportunités que constituent l’émergence de nouvelles puissances industrielles. On ne peut pas comprendre que les produits pétroliers coûtent chers au Mali, alors que la transition est courtisée par des pays qui ne savent pas quoi faire de leur production de pétrole. En plus de la Russie, l’Iran aussi peut être une source importante d’approvisionnement du pays en hydrocarbures.

Source : LE PAYS

ARTICLES SIMILAIRES

Soutien aux personnes vivant avec un handicap : des motocyclettes et un forage pour la Coordination des associations de la province du Nahouri

INFOWAKAT

Ouagadougou : Désencombrement du domaine public

INFOWAKAT

« Le destin commun de l’Europe se joue en Afrique » (général François Lecointre)

INFOWAKAT

Crise énergétique au Mali : le Niger prêt à livrer 150 millions de litres de gasoil pour pallier la situation

INFOWAKAT

Alliance des États du Sahel : La force conjointe neutralise de nombreux terroristes

INFOWAKAT

TOENI : DES GENDARMES REPARENT UN MOULIN EN PANNE DEPUIS DES MOIS

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR