A LA UNE Actualité AFRIQUE Monde

Guinée-Conakry : la Cédéao exige que la transition militaire soit très courte

Les chef d’Etat des pays de la Communauté économique de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) se sont réunis ce jeudi 16 septembre, à Accra au Ghana. Ils ont pris des décisions fortes de sanctionner les auteurs du coup d’État ayant en Guinée et appel à l’ordre constitutionnel et de consolider la démocratie dans l’intérêt de leurs peuples.

La Cédéao a annoncé qu’elle maintenait la suspension de la Guinée « de toutes les instances » de la communauté économique « jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel ».

L’instance a exigé « la tenue, dans un délai de six mois, d’élection présidentielle et législatives pour la restauration de l’ordre constitutionnel en République de Guinée » et a interdit aux membres de la junte d’être candidats et insister pour que la transition militaire soit très courte. Elle « ne devrait pas durer plus de six mois. Dans six mois, il faudrait organiser des élections. « , à déclarer le président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou.

La cédéao a réitéré sa ferme condamnation du coup d’Etat du 5 septembre et réaffirmé son exigence pour « la libération immédiate et sans condition du président Alpha Condé ».

« Le lieutenant-colonel Mamadou Doumbouya n’a rien dit jusqu’ici sur le possible contenu de cette transition, sa durée, quel rôle les militaires y joueraient, ni comment seraient organisées des élections ».

L’organisation intergouvernementale ouest-africaine appelle l’Union Africaine, les Nations Unies ainsi que les partenaires au développement à endosser les décisions prises et à accompagner la restauration de l’ordre constitutionnel en République de Guinée.

Les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO avaient déjà tenu un Sommet extraordinaire en visioconférence le 8 septembre 2021 sur la situation politique en Guinée.

A la suite de ce sommet, une Mission de haut niveau avait été dépêchée en Guinée pour évaluer la situation dans ce pays et faire un rapport aux chefs d’Etat.

Yussef SAID
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Au Burkina Faso, « le paternalisme, c’est fini » : des milliers de manifestants dénoncent l’influence de la France en Afrique

INFOWAKAT

Communiqué relatif au réaménagement des horaires de travail journalier durant la période allant du 28 janvier au 05 février 2023, à l’occasion du SIAO

INFOWAKAT

Lutte contre le terrorisme : le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien

INFOWAKAT

16e édition du SIAO : faire de l’artisanat un facteur de résilience des populations

INFOWAKAT

« Fini, l’Afrique dominée, place à l’Afrique souveraine et son message : l’Afrique aux Africains ! »

INFOWAKAT

Communiqué d’ouverture des concours directs de recrutement, au profit des Institutions publiques d’enseignement supérieur et de recherche.

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR