A LA UNE Actualité AFRIQUE Monde Société

Guinée : Des Burkinabè mis en accusation dans l’exploitation d’une mine

L’exploitation des mines d’or de Malea, en Guinée est la source de nombreuses discordes entre le maire de la commune rurale de Diatiféré, toujours en Guinée et le directeur préfectoral des mines et géologie de Dinguiraye. En effet le maire accuse le directeur préfectoral des mines de vouloir piller les ressources minières de la zone, et ce, en facilitant l’implantation de Burkinabè pour l’exploitation de l’or.

C’est l’une des principales causes de discordances entre les deux hommes. Nous apprennent des confrères de Guinéematin.com.

En effet selon les confrères, les autorités communales dénoncent une « violation du code minier », mais aussi un « manque de sincérité du directeur préfectoral des mines » dans l’exploitation des mines. Ils en veulent pour preuve, l’utilisation du cyanure sur le site et l’installation des dragues (ndlr : engin utilisé pour racler et élever du sable ) pour l’exploitation de l’or, et la présence des Burkinabè dotés de machines sur le site . « Le directeur préfectoral des mines veut imposer à mes citoyens des Burkinabè. Et en tant que premier responsable de la commune, je ne suis pas informé. Il a envoyé des Burkinabè à Dinguiraye pour qu’ils puissent travailler dans ma zone ; j’ai dit : non (…).

Si quelqu’un doit venir travailler chez moi, il doit venir me rencontrer pour qu’on en discute. Je m’oppose à toute forme d’exploitation minière qui ne vas pas dans l’intérêt de mes populations » s’est exclamé le maire qui affirme toujours que le directeur préfectoral des mines, pour négocier le retours des Burkinabè aurait « distribué 60 millions de francs entre les cadres préfectoraux pour que ceux-ci l’appui dans sa démarche ».

Selon lui les produits utilisés sont très toxiques et dangereux pour les habitants. Il renchérit de plus en ces termes cités des confrères : « Je ne laisserai aucun Burkinabè travailler sur le sol de Diatiféré ».
Pour sa défense, le directeur incriminé se fait peau de ces affirmation en les rejetant.

Ce dernier reconnaît l’utilisation des dragues à Kifala, une localité située à 2km de Diatiféré, qu’il attribu à un guinéens qui en aurait faite la demande d’autorisation pour tester ses machines ; cependant il dit ne pas être informé de la présence de Burkinabè à Diatiféré pour l’exploitation de l’or. A son tour, le directeur préfectoral des mines accuse le maire d’être impliqué dans une affaire de détournement de fonds d’environ 274 millions de francs guinéens ; pour cela il dit en détenir les preuves.

Avec Guinéematin.com
NBK
Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Entrepreneuriat : La volonté d’entreprendre doit s’accompagner d’un entourage inspirant

INFOWAKAT

Opération Goundalgou 4 : plusieurs Terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Marche du 27 novembre : l’opposition dénonce la présence inopportune et dangereuse des Koglweogo

INFOWAKAT

Burkina : Des nominations à la Gendarmerie Nationale

INFOWAKAT

Mali : l’armée française s’apprête à quitter Tombouctou

INFOWAKAT

Remaniement ministériel : la proposition des internautes au Président du Faso

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR