mpp logo
Actualité Burkina Politique

L’an 1 du putsch manqué de septembre : le MPP rend hommage à tous les martyrs arrachés à notre affection au cours de l’événements

16 septembre 2016, voilà déjà un an que notre chère patrie, le Burkina Faso a été secoué par une série d’actes barbares d’une ignominie jamais égalée. Cette forfaiture commanditée et coordonnée par des individus en mal d’un passé révolu, a été exécuté par des officiers et soldats, qui n’avaient d’yeux que pour une classe donnée, afin de rétablir un système décrié par le peuple tout entier et dénoncé par nos partis.

En effet, au mépris des aspirations de notre peuple à vivre dans la paix et à bâtir une société libre, démocratique et prospère suite à l’insurrection populaire salutaire qui venait de redonner aux Burkinabé leur dignité et leur intégrité, ces individus aux motivations d’un autre âge, ont décidé de frapper, d’ensanglanter et d’endeuiller notre nation pendant que les autorités de la transition s’affairaient à trouver le meilleur ordonnancement pour remettre le pays sur les rails du développement de la démocratie par l’organisation des élections présidentielles et législatives.

Nous commémorons ce premier anniversaire avec l’ensemble du peuple burkinabé, des démocrates et patriotes sous le signe de vibrants hommages ; hommage à toutes les filles et à tous les fils qui ont été arrachés à notre affection au cours de ces tristes événements et hommage à tous les martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Qu’ils reposent tous en paix !

Chers compatriotes,

Cette solennelle occasion de la commémoration de cette date fatidique du 16 septembre nous donne l’opportunité de faire un rappel historique des tentatives de destabilisation de notre peuple dans sa marche vers des lendemains meilleurs, en effet :

  • 30 décembre 2014 : saut d’humeurs des hommes du régiment de sécurité présidentiel (RSP) au cours de la cérémonie des décorations de fin d’année;
  • 05 février 2015 : prise en otage du conseil des ministres par des éléments du même RSP ;
  • juin 2015 : présumée tentative d’arrestation du Premier ministre de retour d’un voyage officiel à Taïwan par les mêmes du RSP;
  • enfin, le 16 septembre 2015 : prise en otage, séquestration du gouvernement et du Président de la transition, puis finalement déclaration du putsch le 17 septembre, qualifié de « coup d’Etat le plus bête de l’histoire ».

Que retenir de tout cela ?

Que notre peuple a toujours su faire face à son destin. Il sait trouver les ressources nécessaires pour sauvegarder sa liberté et sa dignité ainsi que sa soif de justice.

C’est le lieu pour nous de féliciter une fois encore l’ensemble des forces vives de la nation pour leur mobilisation et plus particulièrement la jeunesse pour sa détermination à se battre pour plus de démocratie, plus de justice et plus de liberté. En effet, c’est de par leur courage et leur abnégation sans faille que les élections ont pu se tenir dans un climat apaisé et transparent, permettant au peuple de choisir sereinement et souverainement la personne qui devrait conduire la destinée de notre cher pays.

Certes des batailles ont été gagnées, mais il reste à gagner la guerre !

C’est pourquoi, nous partis membres de l’APMP,

  • réaffirmons notre soutien indéfectible à l’action du Président du Faso et du gouvernement par notre disponibilité à œuvrer par des actions idoines pour répondre aux aspirations du peuple ;
  • interpellons nos institutions judiciaires à plus de communication et à plus de transparence dans la gestion des différents dossiers, notamment ceux relatifs au putsch, les libérations provisoires sans explications, les lenteurs constatées dans le traitement des dits dossiers ;
  • témoignons de notre solidarité aux blessés et leur souhaitons prompt rétablissement tout en leur manifestant notre volonté à les accompagner dans le respect par les autorités des engagements pris à leur égard ;
  • demandons à l’ensemble du peuple burkinabé à rester vigilants pour barrer la route à tous les imposteurs afin de vaincre à jamais ces vaines tentatives de destabilisation de notre chère patrie ;
  • appelons la jeunesse travailleuse, fer de lance de notre patrie, à développer des initiatives de développement pour voir se réaliser ensemble l’émergence tant espérée ;
  • réitérons notre soutien et nos encouragements à nos forces de défense et de sécurité (FDS) et les invitons à plus de cohésion, d’unité et de solidarité pour des actions véritablement républicaines ;
  • réitérons nos remerciements à la communauté internationale pour ses multiples soutiens et lui lançons un appel à renforcer la concertation et l’intégration des actions pour voir définitivement triompher la démocratie dans tous les pays.

Gloire éternelle à la lutte des peuples pour la liberté et la démocratie.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

                                                                                                                                                                                                    Ouagadougou le 16 septembre 2016

               Pour les partis de l’APMP,  ont signé :

 

ARTICLES SIMILAIRES

748 élèves sous-officiers de la gendarmerie nationale prêt pour être au service du pays

INFOWAKAT

Ouagadougou : des véhicules mis en fourrière pour mauvais stationnement

INFOWAKAT

Bobo/Éducation : Pas de frais scolaire pour les nouveaux élèves du préscolaire et primaire

REDACTION

Sécurité : Le Burkina Faso acquiert d’équipements et de véhicules de défense turcs

INFOWAKAT

Résultat d’admission au concours professionnel de recrutement d’élèves Inspecteurs de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle (ex Instituteurs Principaux), session 2021.

INFOWAKAT

Résultat d’admission au concours direct de recrutement d’élèves Techniciens supérieurs en génie civil, session 2021.

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR