Actualité Burkina Société

Médias publics : Le SYNATIC fait le point de ses récents mouvements de grève

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) a animé une conférence de presse dans la soirée du 7 décembre 2016, à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre était de faire à l’opinion publique, le point des négociations entre le SYNATIC et le gouvernement, depuis la reprise de novembre dernier.

Siriki Dramé, secrétaire général du SYNATIC

Ces derniers temps, le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) a observé plusieurs mouvements de grève, visant à interpeller le gouvernement, quant à l’amélioration de leurs conditions de vie. La dernière grève en date est celle du 26 octobre dernier, qui avait été suspendu le 28 octobre à la demande du gouvernement.

A en croire le secrétaire général du syndicat, Siriki Dramé, après leur dernier mouvement de grève de 96 heures qui avait été suspendu, les pourparlers avec la délégation gouvernementale mise en place, par le premier ministre, se sont poursuivis afin de résoudre les points de blocage ayant entraîné l’intensification de la lutte.

Egalement Siriki Dramé a confié que la dernière séance des négociations, en date du 14 novembre 2016, a conduit à une suspension.  Il explique que le premier point de désaccord porte sur les termes de la mise en œuvre de la RTB et de Sidwaya en société d’état.

« Si pour nous il est clair que les études envisagées doivent faire le point de la situation actuelle des EPE et des conditions à réunir pour une transformation de leur statut, le gouvernement parle d’une simple étude de faisabilité », fait-il remarquer.

Et concernant les mesures transitoires proposées par le SYNATIC, le SG du SYNATIC a indiqué que le gouvernement a accédé à l’harmonisation et à l’extension de l’indemnité de code vestimentaire aux journalistes et techniciens du SIG et des DCPM et prévoit son octroi aux autres catégories de personnel. Mais à entendre Siriki Dramé, il y a toujours blocage à ce niveau car le montant proposé par le gouvernement n’est pas conséquent.

A  cela, il a ajouté que le gouvernement refuse d’octroyer aux travailleurs, les indemnités de prime de panier et de risque et que le dossier des agents bloqués en B1, A2 et A3 reste sans solution.

Ainsi, il a précisé que pour toutes ces raisons, la délégation du SYNATIC a sollicité une plénière du comité en présence du 1er ministre pour trancher ces questions en vue d’une sortie de crise. Et à cette démarche, Siriki Dramé explique que : « le premier ministre, dans sa réponse à notre correspondance a décidé de nous rencontrer dans la période du 12 au 17 décembre 2016 ».

Au regard de la situation, le syndicat a demandé à ses militants de rester vigilant et à prendre activement part, aux activités commémoratives du 18e anniversaire de l’assassinat de leur confrère, Norbert Zongo et de ses compagnons d’infortune.

Nadège Compaoré

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso : les travaux avancent bien à la satisfaction de tous

INFOWAKAT

CENI : le Chef de l’Etat reçoit le rapport public 2022-2023

INFOWAKAT

Affaire GUMI : Démenti de la rumeur de mouvement d’humeur et de tirs

INFOWAKAT

Lutte contre l’insécurité urbaine : Quatre (04) présumés malfrats mis aux arrêts par la Police Nationale à Ouagadougou.

INFOWAKAT

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en place l’Autorité nationale de coordination du foncier

INFOWAKAT

Ouagadougou : Fin de parcours d’un gang

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR