Actualité Culture

Musée national : L’exposition « un âge de fer africain » pour mettre en exergue la métallurgie ancienne du fer

 

Le comité d’organisation de l’exposition « un âge de fer africain », a tenu ce vendredi 17 février 2017, à Ouagadougou, une conférence de presse. L’objet de cette rencontre était de faire part au  public, des préparatifs de cette exposition qui prévoit faire le tour du Burkina Faso et de la sous-région.

Le Directeur général du Musée national, Jean Paul Koudougou

Le ministère de la Culture, des arts et du tourisme s’est engagé depuis quelques années dans la mise en œuvre d’actions volontaires de conservation et de promotion de tous les pans du patrimoine culturel. C’est dans cette dynamique que le Musée national, la Direction des sites classés, le Laboratoire d’Archéologie de l’université de Ouagadougou, en collaboration avec l’Etablissement de Bibracte en France ont mis en œuvre l’exposition « un âge de fer africain ». Le but de cette exposition est de valoriser une exposition temporaire itinérante destinée à mettre en lumière les différentes facettes de l’histoire de l’extraction du fer en Afrique de l’Ouest, en s’appuyant notamment sur les exemples fournis par les sites burkinabè.

Selon directeur général du Musée national, Jean Paul Koudougou, le vernissage de l’exposition est prévu pour le jeudi 23 février 2017, à 16h au Musée national. A l’en croire, la cérémonie sera présidée par Tahirou Barry et son homologue ivoirien. En cela, il a laissé entendre que l’exposition sera ouverte aux publics et aux populations de Ouagadougou du 24 février au 28 juillet 2017. Avant d’indiquer qu’à l’issue de cette période, elle connaitra une itinérance qui la conduira à Bobo Dioulasso, puis à Gaoua, à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance abritée cette année par cette localité.

Les journalistes et les amoureux de la culture burkinabè sont venus nombreux à cette conférence de presse

Par ailleurs, Jean Paul Koudougou a informé qu’après le Burkina Faso en 2017, l’exposition continuera son itinérance en Côte d’ivoire en 2018, puis dans d’autres pays Ouest-africains.

En outre, le commissaire général de l’exposition, Dr Lassina Simporé a expliqué que l’exposition comportera 14 panneaux explicatifs illustrés, 5 écrans audiovisuels, 10 vitrines d’objets, 5 maquettes et reconstitution du sol du site de Korsimoro à l’échelle 0.

Cependant, Dr Lassina Simporé a annoncé qu’à l’issue de cette longue tournée,  toutes les œuvres seront reviendront au musée national et une école archéologique sera érigé à Korsimoro.

Avant de conclure, il a fait savoir qu’en plus de l’exposition muséale, seront organisés des ateliers et des conférences publiques.

« Nous invitons toute la population à s’approprier cette exposition qui mettra à l’honneur,  l’histoire de la métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso », a-t-il lancé à l’endroit de tous.

Nadège Compaoré

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Résultats d’admissibilité de six (06) concours professionnels de recrutement d’élèves Professeurs Certifiés des Lycées et Collèges, titulaires du CAET pour le compte du Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLN), session 2021.

INFOWAKAT

Résultat d’admissibilité concours directs, session de 2021.

INFOWAKAT

Région du Centre Nord : 03 FDS blessés suite à l’explosion d’un engin improvisé à Naré

INFOWAKAT

Conseil des ministres : les grandes décisions

INFOWAKAT

Croix-Rouge burkinabè : s’adapter chaque jour aux nouveaux défis

INFOWAKAT

JO Tokyo 2021 100m haies : Marthe s’arrête au 1er tour

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR