A LA UNE Actualité Burkina Sécurité

Opération Goundalgou 4 : plusieurs Terroristes neutralisés

Le ministre de la Sécurité a fait le débriefing du déroulé de l’opération « Goundalgou 4 Zone 2 », à la presse dans l’après midi de ce mardi 30 novembre 2021. Il s’agit d’une opération de sécurisation des frontières communes aux pays de la sous-région, qui s’est déroulée du 21 au 27 novembre 2021. Du bilan, l’on retiendra que plus de 300 de suspects terroristes ont été interpellés et du matériel d’armement et roulant saisie.

L’opération a été conjointement menée par quatre pays que sont le Burkina côte d’Ivoire Ghana Togo. Faisant aussi face à la même problématique, les quatre pays seront rejoints plus tard par le Bénin, le Mali et le Niger. Cette union prend le baptême de l’ « initiative d’Accra ».

L’objectif « l’initiative d’Accra », selon Maxime Koné, « la mutualisation des renseignements et l’organisation régulière d’opérations conjointes multilatérales et bilatérales afin de freiner la progression du phénomène terroriste et des multiples menaces à la sécurité nationale de ses pays membres ». Pour l’opération ”Goundalgou 4 Zone 2”, qui a durée 05 jours, 5728 hommes dont 2050 du Burkina Faso, 1851 du Ghana, 969 du du Togo et 800 de la Côte d’Ivoire y ont été sur le théâtre des opérations. Ces hommes disposaient entre de moyens et d’environs 06 vecteurs aériens selon la présentation du ministre.

Le bilan de l’ensemble des opérations fait état de 300 suspects recherchés par les services de renseignement interpellés ; la saisie de 53 armes à feux et d’importantes quantité de munitions ; de même, une importante quantité d’explosifs et de dynamites entrant dans la fabrication des engins explosifs improvisés ; 144 moyens roulants (véhicules et motocyclettes) et une importante quantité de stupéfiants ont fait l’objet de saisie. « Les forces de défense et de sécurité ont aussi détruit des champs de drogues, désamorcé des engins explosifs improvisés (IED) et déjoué des embuscades » a rajouté Maxime Koné.

Spécifiquement pour le cas du Burkina Faso, les opérations menées dans les régions des Cascades, une partie du centre Ouest (Léo), le Centre-Sud et le Centre-Est. Ces opérations ont permis de détruire des bases terroristes dans les forêts de la régions du Sud-Ouest et des Cascades, et des terroristes neutralisés. Pour Maxime Koné, il s’agit d’une doctrine d’anticipation des actions terroristes. « Une trentaine de terroristes neutralisés lors d’un affrontement avec nos unités dans les forêts du Sud-Ouest et des Cascades. Parmi eux, beaucoup étaient fichés et recherchés par nos services de renseignements ont été neutralisés ; 05 bases terroristes détruites ; 41 suspects interpellés ; 07 véhicules, quatorze 14 motos et 10 cartons de munitions ont été saisis » a égrené Maxime Koné.

Le ministre de la sécurité a aussi souligné que l’opération au plan national a été financé par l’état Burkinabè.

Alex SOME
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

CAN 2021: L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire au bout du suspense et se qualifie en quart de finale

INFOWAKAT

Coup d’État au Burkina : le MPP exige la libération de Roch Kaboré

INFOWAKAT

Burkina : 08 OSC annoncent prendre acte du coup d’Etat

INFOWAKAT

Mali : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA rejette le calendrier proposé par la transition

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

REDACTION

Burkina/Coup d’Etat 2022: L’UAS appelle ses sympathisants à rester vigilants

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR