A LA UNE Actualité Culture Divertissement

Oumou Sangare élevée par la France au rang d’Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres . L’apothéose pour la diva du Wassoulou

La diva de la musique malienne Oumou Sangaré a été élevée par la République française au titre de l’officier dans l’Ordre des arts et des lettres, elle a reçu sa distinction le jeudi 21 mars dans la Résidence de l’ambassadeur de France des mains du chargé d’affaires Marc Didio.

Cérémonie très sobre mais pleine d’émotion ! C’est en ces termes que nous pouvons décrire la remise de la médaille d’officier dans l’Ordre des arts et des lettres de la République française à la diva Oumou Sangaré, artiste de renommée internationale. L’événement a réuni parents, amis, collaborateurs du récipiendaire. Avant de remettre cette distinction, le chargé d’affaires permanent de l’ambassade de France au Mali, Marc Didio, a tenu à rendre un vibrant hommage à l’artiste pour sa riche carrière.

“Votre parcours, chère Oumou, est impressionnant. Véritable étoile de la chanson malienne, votre réputation dépasse de loin les frontières de votre pays, et vous inscrit au panthéon des artistes les plus primés de la chanson internationale. Auteure, compositrice, interprète, Ambassadrice de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation (FAO), militante engagée pour la cause des femmes à travers le monde, cheffe d’entreprise, votre parcours inspire et donne à rêver. C’est donc avec une grande humilité, doublée d’une authentique fierté que je vais me prêter à cet exercice périlleux qui consiste à évoquer les multiples facettes de votre talent, et de votre personnalité, et de vos engagements, en essayant d’éviter le piège des superlatifs, que vous méritez pourtant tellement”, a rappelé le chargé d’affaires ajoutant au passage que depuis l’enregistrement de son premier album en 1987, à l’âge de 18 ans, la diva a parcouru les plus grandes scènes (Opéra de Sydney, Central Park, festival d’Essaouira, Opéra de la monnaie de Bruxelles, Queen Elisabeth Hall) et défend avec détermination la cause des femmes à travers le monde.

Aussi, il a salué le fait que l’artiste a été nommée en 2003 Ambassadrice de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation, a reçu le prix de l’Unesco en 2001, puis le grade de chevalier des arts et des lettres de la République française en 1998. Le diplomate français a aussi égrené les nombreux sacres de la diva notamment en 2010 avec l’album Seya nommé pour le Grammy Awards du meilleur album de musique du monde contemporain, s’y ajoutent un Grammy Awards de la meilleure collaboration pop avec vocal dans le cadre de The Imagine Project de Herbie Hancock en 201, puis le Womex Artist Awards en reconnaissance de sa musique et de son plaidoyer en faveur des droits des femmes en 2017 en Pologne.

“En passant par l’Angleterre, la France et les Etats-Unis, votre musique est écoutée et appréciée sur plusieurs continents, ce qui vous a valu des collaborations avec des artistes internationaux de renom. Immense chanteuse, personnage public aux prises de position engagées, notamment contre la polygamie, l’excision ou le mariage des enfants, vous condamnez, à travers vos compositions, les pratiques traditionnelles qui blessent les femmes dans leur corps, et les brident dans le développement de leurs talents et de leur personnalité”, a reconnu le chargé d’affaires. Selon lui, Oumou Sangaré représente aux yeux de tous ceux qui la connaissent, jeunes ou plus âgés (et ils sont nombreux), un exemple à suivre.

“Votre parcours incomparable (vous êtes, tout simplement, l’artiste africaine la plus récompensée par des prix internationaux), et votre engagement sans faille au service de votre pays et de son rayonnement à travers le monde nous impressionnent, et nous inspirent. Oumou Sangaré, femme de conviction, passionnée de culture et militante des droits des femmes, vos talents, vos réussites et vos combats justifient à un très haut degré la reconnaissance de la France à votre endroit”, a révélé Marc Didio avant de lui remettre au nom du gouvernement de la République française la médaille d’officier dans l’Ordre des arts et des lettres.

Après avoir reçu sa distinction, la diva de la musique malienne a remercié les autorités françaises pour cette marque de reconnaissance, 26 ans après sa décoration du titre chevalier des arts et de la culture par la même République française.

“En tant qu’artiste, cette distinction me va droit au cœur car la culture est toute ma vie et la musique a fait de moi tout ce que je suis. J’ai parcouru le monde d’un bout à l’autre en faisant la promotion de mon pays, à travers sa culture particulièrement sa musique, et par la même occasion, en défendant la cause des femmes, des enfants, et bref la famille. Pour moi, fille du Wassoulou, dans le Mali profond, la musique est plus qu’un passe-temps, un gagne-pain. C’est notre identité ! Mais j’étais très loin d’imaginer qu’elle allait m’amener à un tel niveau aujourd’hui”, s’est réjouie la récipiendaire. Elle a exprimé sa reconnaissance à son pays et aux différentes autorités qui l’ont élevée à la plus haute distinction notamment commandeur de l’Ordre national du Mali. “Quant à la France, qui m’a adoptée il y a 30 ans, et me décorant depuis 1998, m’ouvrant ainsi les portes du monde de la culture française et par la même occasion de très belles opportunités. J’ai eu la chance de faire les plus prestigieuses salles du pays, les festivals les plus cotés, la presse française m’a accueilli sur les plateaux télé, les radios et les journaux les plus suivis. La jeunesse française aujourd’hui s’identifie à moi, notamment à travers l’artiste française la plus écoutée dans le monde en ce moment, j’ai nommé ma très chère fille et talentueuse Aya Nakamura qui me désigne comme étant son modèle, quel honneur !” s’est félicitée Oumou Sangaré poursuivant que cette seconde médaille démontre une fois de plus l’estime et la considération que la France a pour la culture malienne. Au cours de cette cérémonie, plusieurs proches de la diva ont remercié les autorités françaises pour ce geste de reconnaissance, à l’image du communicant Hamidou Sampy patron de l’Agence Creacom Afrique. “Cette distinction est une belle manière de remercier Oumou Sangaré, à travers elle, la musique malienne et la culture malienne. Cette médaille est une consécration de plus pour Oumou Sangaré et aussi l’expression d’une longue reconnaissance de la France envers l’artiste qui remonte à plusieurs décennies”, a reconnu Hamidou Sampy. Notons que la cérémonie a pris fin autour d’un cocktail.

Avec abamako

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres du 29 mai : le gouvernement ressuscite l’ONBAH pour la souveraineté alimentaire

INFOWAKAT

Koudougou : des clients d’une mutuelle d’épargne et de crédit dans le désarroi

INFOWAKAT

Les Forces armées de l’Alliance des Etats du Sahel en exercice d’envergure dans l’ouest du Niger

INFOWAKAT

Assises nationales : les Forces vives de la Nation examinent la suite à donner à la Transition

INFOWAKAT

Un ancien président épouse une ex-ministre : Bah N’Daw et Dr. Fanta Siby pour le meilleur et pour le pire

INFOWAKAT

Ecole nationale de Police : 777 nouvelles compétences prêtes à servir la Nation

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR