A LA UNE Actualité Burkina Société

Police municipale de Ouagadougou : 78 motos et 1635 tricycles mis en fourrière

La Police Municipale de Ouagadougou a tenu une conférence de presse ce vendredi 8 décembre 2023 sur la situation des acrobaties sur la voie publique et le non-respect des heures de circulation des tricycles au sein de la Direction Générale sise à la Patte d’Oie.

De janvier 2023 à ce jour, 78 motos ont été mises en fourrière pour des faits d’acrobaties sur les voies publiques et 1635 tricycles pour le non-respect des heures de circulation dans la ville de Ouagadougou.

En effet, le dimanche 26 Novembre 2023, la Police Municipale de Ouagadougou a effectué une opération inopinée dans l’arrondissement n°12 aux alentours du rond-point des « héros nationaux « dans le quartier Ouaga 2000.
Ainsi, le Groupement Opérationnel Mobile (GOM) dans le cadre de ses missions de gestion de troubles à l’ordre public a interpelé des usagers qui s’adonnaient à des acrobaties sur la voie publique. Au cours de l’opération, environ une quinzaine d’engins à deux roues ont été saisis et mis en fourrière.

Toute personne qui s’adonne à cette pratique s’expose à une amende de six milles (6000) FCFA selon le décret n°2003-418/PRES/PM/MITH/SECU/MJ/DEF/MATD 12 août 2003 portant définition et répression de contraventions en matière de circulation routière et à cela s’ajoute la contravention liée au non port de casque qui est de 3000 FCFA et les frais de fourrière qui s’élèvent à mille (1000) FCFA/jour.
Au-delà de la sanction contraventionnelle, la pratique des acrobaties constitue un réel problème de sécurité publique mettant ainsi en danger la vie des jeunes et celle d’autrui.
Conformément à l’article 521-5 de la Loi N°2018-025/AN portant code pénal au Burkina Faso, la mise en danger de la personne d’autrui est le fait d’exposer, délibérément, autrui à la mort ou à des blessures.

Est puni d’une peine d’emprisonnement de un an à cinq ans et d’une amende de deux cent cinquante mille (250 000) à cinq millions (5 000 000) de francs CFA, le fait de mettre en danger la personne d’autrui.
Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement constitue également une mise en danger de la personne d’autrui et est puni des peines prévues à l’alinéa précédent.


Et toute personne qui s’adonne à cette pratique s’expose aux peines sus-citées.
La Police Municipale invite les parents à redoubler de vigilance dans le suivi de leurs enfants en particulier les mineurs qui, dans la plupart des cas, sont ceux qui s’adonnent à cette pratique ;

En ce qui concerne le non-respect des heures de circulation des tricycles dans la commune ;
La Police Municipale de Ouagadougou a dans ce sens effectué une opération de contrôle du respect des heures de circulation des tricycles dans la commune le jeudi 07 Décembre 2023.
En outre, selon les dispositions du décret n°2012-559 PRES/PM/MTPEN/MEF/MICA/MATDS/MID du 05 juillet 2012 portant conditions et modalités d’exploitation à titre onéreux et pour compte propre des vélomoteurs, motocyclettes, des tricycles et quadricycles à moteur, la circulation des tricycles n’est autorisée que de 05h du matin à 19h.
Par ailleurs, tout conducteur de tricycle en circulation au-delà de cette heure est en infraction.

Au cours de ladite mission, environ (150) tricycles ont été conduits en fourrière.
Tout contrevenant devra payer une amende de six-milles (6000) FCFA conformément à la délibération n°2020-159 RCEN/PKAD/CO portant révision des amendes de police relatives aux infractions en matière de circulation et de stationnement des véhicules automobiles, des motos et fixation de droits de fourrière dans la commune de Ouagadougou.

La Police Municipale invite les conducteurs de ces engins au strict respect de cette réglementation afin d’éviter tout désagrément.

Service de l’Information et de la Communication de la Police Municipale

ARTICLES SIMILAIRES

Usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso : les travaux avancent bien à la satisfaction de tous

INFOWAKAT

CENI : le Chef de l’Etat reçoit le rapport public 2022-2023

INFOWAKAT

Affaire GUMI : Démenti de la rumeur de mouvement d’humeur et de tirs

INFOWAKAT

Lutte contre l’insécurité urbaine : Quatre (04) présumés malfrats mis aux arrêts par la Police Nationale à Ouagadougou.

INFOWAKAT

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en place l’Autorité nationale de coordination du foncier

INFOWAKAT

Ouagadougou : Fin de parcours d’un gang

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR