A LA UNE Actualité Burkina Société

Réouverture des frontières terrestres de la Côte d’Ivoire : la CCP/BF salue la décision

Le gouvernement ivoirien a adopté en conseil de ministre un décret pour la réouverture des frontières terrestres de la Côte d’Ivoire à compté du mercredi 15 février 2023 à minuit.

Cette fermeture des frontières terrestres était intervenue le 20 mars 2020 dans la tourmente de la maladie covid-19. Cette mesure excluait le déplacement des populations, toutefois les camions de transport des marchandises étaient exemptés.

Il est aussi important de souligner que cette décision difficile intervenue le 20 mars 2020 touchait les frontières terrestres avec le Libéria, la Guinée Conakry, le Mali, le Burkina Faso.

En rappel, suite à plusieurs reportages et enquêtes de la presse Burkinabè sur un réseau clandestin périlleux de traversé des populations entre la frontière ivoiro-burkinabè, notre organisation, la convergence citoyenne et panafricaine (CCP/BF), avait procédée le 26 juillet 2021 par lettre ouverte à un plaidoyer sur la nécessité d’ouvrir les frontières terrestres auprès de l’ancien Chef de l’État Roch Marc Christian kabore qui assumait dans la période la fonction de Président de le confèrence des Chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA.

Notre plaidoyer était intervenu à la faveur du 9ème confèrence du traité d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire (TAC) tenu à Abidjan du 25 au 28 juillet 2021 pendant laquelle la question de la réouverture des frontières avaient fait l’objet d’échanges entre les experts des deux pays. Il est à noter que plusieurs autres organisations et personnes ressources Burkinabè avaient interpellées l’autorité sur la situation difficile vécue par les populations relative à ce sujet.

Considérant les difficultés relevées ci haut, la CCP/BF salue la décision du Président Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire de procéder à l’ouverture des frontières terrestres ivoiriennes qui permettra de raffermir la libre circulation des personnes entre les pays frères.

La CCP/BF, organisation panafricaine, restera toujours attachée à la libre circulation des peuples et des biens dans cet espace régional de vivre ensemble qui est la CEDEAO.

Pour la Convergence Citoyenne et Panafricaine (CCP/BF)

Ousmane SO

Président

ARTICLES SIMILAIRES

Soutien aux personnes vivant avec un handicap : des motocyclettes et un forage pour la Coordination des associations de la province du Nahouri

INFOWAKAT

Ouagadougou : Désencombrement du domaine public

INFOWAKAT

« Le destin commun de l’Europe se joue en Afrique » (général François Lecointre)

INFOWAKAT

Crise énergétique au Mali : le Niger prêt à livrer 150 millions de litres de gasoil pour pallier la situation

INFOWAKAT

Alliance des États du Sahel : La force conjointe neutralise de nombreux terroristes

INFOWAKAT

TOENI : DES GENDARMES REPARENT UN MOULIN EN PANNE DEPUIS DES MOIS

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR