Actualité Burkina

Révolution burkinabè, quels en sont les acquis?

En marge de la commémoration du triste anniversaire de l’assassinat du père de la révolution burkinabè, la convergence de l’espoir a animé un panel dans la soirée du lundi 14 octobre autour du thème suivant : « Les acquis de la révolution burkinabè. ». Chacun des trois panélistes retient du Président Thomas SANKARA m l’image d’un président unique. Quant aux acquis des quatre ans de la révolution les avis des panélistes sont aussi riches que divers.

« J’ai été l’une des personnes à l’avoir aperçu vivant quelques minutes avant son assassinat » affirme Jean Emmanuel OUALI qui dit retenir toujours les images du 15 octobre 1987. Il n’a pas seulement vécu la période de la révolution, il était également très proche du Président camarde.  « Nous avons fait le CP1 ensemble » confie-t-il.  Pour ce qui est des acquis, il évoque La valorisation des langues maternelles dont l’apprentissage n’épargnait pas les fonctionnaires car elles étaient introduites dans les curricula scolaires

Quant à Batian BENAO, journaliste à l’époque, il retient de la révolution la rupture d’avec les coopérants Français qui venaient officier comme enseignants et dont la prise en charge était onéreuse pour le jeune Etat burkinabè SANKARA décide de recruter des enseignants Burkinabè. Il mentionne que la révolution a amené un sursaut patriotique à travers le nom du pays, de l’hymne nationale et des noms des provinces. Il ne manque de noter les avancées dans le domaine éducatif. « Chaque jour des quatre ans de la révolution était chargé d’histoire » conclut-il

Le concept produisons et consommons burkinabè, le développement rural ainsi que la promotion du Faso dafani sont autant d’acquis que les panélistes ont évoqué. Un riche patrimoine que la jeunesse a du mal à conserver 32 ans après l’assassinat du père de la révolution. Mais pour le Dr Jean-Hubert BAZIE, le combat pour la conservation des acquis de la révolution est engagé.

Yekiremi Abdias FARMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Boycott Faso Foot : Fin du clash, balle à terre

Jordan MEDA

Burkina/Sécurité : “l’Etat est dans les zones les plus inaccessibles” (Laurence Ilboudo)

Jordan MEDA

Covid19 : le gouvernement au tableau pour présenter son plan de riposte

Jordan MEDA

Burkina :”Les travailleurs de l’action sociale ne sont pas des potiches” (Laurence Ilboudo)

Jordan MEDA

Fasofoot : le club des 08 campent sur leur pelouse

Jordan MEDA

Mali/Culture : l’artiste musicien Sidiki Diabaté en garde à vue pour violences

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR