A LA UNE Actualité AFRIQUE Monde Sécurité

Sécurité : Le Mali va négocier avec les chefs terroristes AG Ghaly et Kouffa

Le gouvernement malien, dans sa volonté de réduire de façon considérable le terrorisme, à enclenché des discussions avec les djihadistes du Jnim. Débutée au niveau local par des négociations avec les combattants de groupes liés à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), désormais, le haut conseil islamique du Mali ( HCI) aura la tâche de continuer la mission.

Les personnes identifiées par le haut conseil islamique pour débuter les discussions, conformément aux souhaits exprimés en marge du dialogue national inclusif en 2019, sont entre autre Iyad Ag Ghaly, chef du groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (Jnim), groupe lié à Aqmi, et Amadou Kouffa, l’actuel dirigeant de la Katiba Macina, groupe aussi affilié au Jnim.

Le ministre malien des affaires religieuses et du culte, Mamadou Koné du Mali, lui fait remarqué que ce processus résulte de la volonté du peuple, bien avant même la transition actuelle que connaît le pays. « C’est une demande populaire ! Il ne s’agit pas de tergiverser. L’écrasante majorité de la population malienne l’a demandé avant même la transition » a-t-il affirmé.

Des dires du chargé des négociations du HCI, Moufa Haidara, précisant les terrains d’actions des différents groupes, dont le Nord pour les hommes d’Iyad Ag Ghaly, le centre avec les combattants d’Amadou Kouffa, pour lui, il s’agira à travers ces discussions à engager avec les responsables des groupes armés de « trouver un compromis entre Maliens, pour que la guerre cesse ».

Ce dernier, précisant que les différents canaux pour le début des négociations sont déjà établis, affirme pour autant que les bases des discussions ainsi que les lignes rouges n’ont pour l’instant pas été précisées. « On verra cela quand on commencera à parler » a laissé entendre Moufa Haidara.

En rappel, le HCI, dont le président est l’imam Chérif Ousmane Madani Haidara avait fait des négociations avec les combattants de la Katiba Macina. Ils avaient obtenu un accord de “cessez-le-feu” dans le cercle de Niono en mars passé. Un accord qui, à ce jour est rompu et des discussions sont encore en cours.

NBK
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Entrepreneuriat : La volonté d’entreprendre doit s’accompagner d’un entourage inspirant

INFOWAKAT

Opération Goundalgou 4 : plusieurs Terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Marche du 27 novembre : l’opposition dénonce la présence inopportune et dangereuse des Koglweogo

INFOWAKAT

Burkina : Des nominations à la Gendarmerie Nationale

INFOWAKAT

Mali : l’armée française s’apprête à quitter Tombouctou

INFOWAKAT

Remaniement ministériel : la proposition des internautes au Président du Faso

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR