A LA UNE Actualité Société

Société : Il prend 15 ans de prison pour avoir assassiné sa femme

L’inculpé Sékou Coulibaly s’est présenté à la barre des Assises le jeudi 29 février 2024 pour assassinat. Reconnu coupable, il a pris 15 ans d’emprisonnement.
L’accusé, sans détour, a reconnu les faits. Il a ajouté que sa femme lui a refusé le lit parce qu’il n’a pas voulu qu’elle se rende sur un site d’orpaillage. “Après 9 ans à l’aventure, je suis revenu sans rien. J’avais déjà une femme selon les coutumes avec qui j’avais eu deux enfants avant de partir. A mon retour, j’ai demandé à mon grand frère si elle ne s’était pas mariée avec quelqu’un d’autre parce que 9 années c’est beaucoup. Après avoir eu une affirmation qu’elle ne s’était pas mariée, on a commencé les démarches pour qu’on soit mariés. C’est ainsi que je me suis rendu sur le site d’orpaillage où elle se trouvait et après deux mois de négociation, on est retourné ensemble pour se marier. Juste une année après, elle a voulu retourner sur le site d’orpaillage, ce que je n’ai pas voulu. Ainsi, elle a commencé à me refuser le lit, me parler mal et sortir comme elle veut. Ce jour, on s’est disputé et elle m’a insulté. Après, elle a demandé à aller chez sa sœur. C’est ainsi que je l’ai suivie étant en colère et je l’ai poignardée”, a relaté l’accusé Sékou Coulibaly à la barre.

Le ministère public a signalé qu’il a en fini avec sa femme parce que cette dernière pensait qu’il avait changé son comportement de vaurien, mais il n’en était rien. “Pourquoi n’avoir pas opté pour autre chose après l’avoir poursuivie”, a demandé le parquet. “J’étais très remonté contre elle c’est pourquoi je n’ai pas réfléchi par deux fois”, a-t-il répondu.

La défense a demandé la requalification des faits d’assassinat en coups mortels parce qu’il n’y a pas eu de préméditation ni de guet-apens. La Cour s’est dite favorable à cette demande. Ainsi, après les échanges, la Cour, après avoir reconnu Sékou Coulibaly coupable des faits de coups mortels, elle a délibéré sur 15 ans d’emprisonnement.
Considérant que l’information a établi les faits suivants :
Les époux Sékou Coulibaly et Oumou Coulibaly vécurent maritalement en couple depuis 19 ans avec 5 enfants nés de leur union. Compte tenu des difficultés de ressources financières, Sékou est parti en aventure en Côte d’Ivoire en laissant sa femme et ses enfants chez son frère aîné Amara Coulibaly sis à Natiana, Commune rurale de Kaladougou.

Après 9 ans d’absence, la dame Oumou Coulibaly a appris que son mari convolait en noces là-bas avec une autre femme avec qui il a eu 3 enfants. Ainsi, elle a demandé alors à son beau-frère Amara de la laisser retourner dans sa famille paternelle à Gouana dans la Commune rurale de Fana où étant, elle a contracté une nouvelle union avec un autre qui lui a fait un enfant.
Lorsqu’elle a appris de nouveau le retour de l’aventure de son premier mari Sékou Coulibaly, elle est revenue chez celui-ci pour reprendre leur vie conjugale. En effet, depuis la reprise de leur vie en couple, les deux époux qui résidaient dans leur hameau de culture non loin du village de Natiana, ne n’entendaient plus, de nombreuses scènes de ménages ont émaillé leur quotidien.
Le mari soupçonnait toujours son épouse de nouer des relations extraconjugales avec un autre avec lequel, ils se donnaient rendez-vous au champ les dimanches.
Dans la journée du mercredi 16 octobre 2019, sachant que sa femme Oumou a prévu de se rendre au village, Sékou est parti se mettre en embuscade entre leur hameau et le village de Natiana où, dès que celle-ci arriva, il lui a assené de violents coups de manchette et de couteau à la poitrine, l’abdomen, au dos, aux deux bras et au pouce droit amputé. Après son forfait, il a abandonné sa victime gisant dans une mare de sang et a pris la clé des champs pour se réfugier dans un village voisin où étant, il a été appréhendé et conduit à la brigade territoriale de gendarmerie de Dioïla qui a ouvert une enquête à la suite de laquelle il a poursuivi et inculpé pour assassinat.

Avec malijet

ARTICLES SIMILAIRES

Conseil des ministres du 29 mai : le gouvernement ressuscite l’ONBAH pour la souveraineté alimentaire

INFOWAKAT

Koudougou : des clients d’une mutuelle d’épargne et de crédit dans le désarroi

INFOWAKAT

Les Forces armées de l’Alliance des Etats du Sahel en exercice d’envergure dans l’ouest du Niger

INFOWAKAT

Assises nationales : les Forces vives de la Nation examinent la suite à donner à la Transition

INFOWAKAT

Un ancien président épouse une ex-ministre : Bah N’Daw et Dr. Fanta Siby pour le meilleur et pour le pire

INFOWAKAT

Ecole nationale de Police : 777 nouvelles compétences prêtes à servir la Nation

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR