Actualité Articles Burkina Sécurité

Burkina : 1 soldat décédé et 1 assaillant abattu à Bourzanga

Une escorte de l’armée en partance pour Bourzenga (dans la province du Bam, Centre Nord) ce jeudi 03 octobre 2019, a sauté sur une mine, a appris infowakat.net de sources sécuritaires. Selon les sources, un soldat a perdu la vie dans l’explosion. On dénombre quatre autres blessés graves dans les rangs et un assaillant abattu. Selon les sources, deux autres mines découvertes ont été détruites  par les éléments composant l’escorte.

Le 15 juillet 2019, un civil a été victime d’un engin explosif alors qu’il se déplaçait à moto sur l’axe Kinséré-Koulérou, dans la commune de Barani dans la province de Kossi , dans la boucle du Mouhoun.

Le 17 juillet 2019 dans la commune de Barsalgho, un mini bus de type « dina », en partance pour Barsalgho avait lui aussi explosé suite à son passage sur un engin explosif improvisé.

La situation sécuritaire dans la région du Centre Nord est de plus en plus délétère. Toutes les treize régions du Burkina accueillent des personnes déplacées. Mais il y a une forte concentration dans les régions du Sahel et du Centre Nord qui cumulent à elles seules plus de 80 % des déplacés. Dans la province du Soum (Sahel), on enregistre 130 938 déplacés avec une forte densité dans la commune de Djibo (48 235). La province du Sanmatenga compte quant à elle 104 416 personnes déplacées avec de fortes concentrations dans les communes de Barsalgho (50 631) et de Kaya (31 967).

Lire aussi Burkina : plus de 3000 nouveaux déplacés à Bouroum

Der KPAGNANOE

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Economie: Trading, 50.000 comptes bancaires gelés

REDACTION

Burkina : 04 militaires et 01 policier dans deux attaques simultanées

Infowakat MEDA

Buzz de la semaine : La crise de la RTB en français facile

Infowakat MEDA

Liberté de la presse : malgré la situation sécuritaire, « les journalistes font du bon travail » (Pr BALIMA)

Infowakat MEDA

Burkina : un étudiant arrêté pour incitation à la haine

Infowakat MEDA

Mali : 900 civils tués depuis janvier 2019 à cause des violences

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR